En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Près de 3 millions de logements vacants en France

Selon une étude de la Fnaim, 2,7 millions de logements étaient vacants en 2014. Le taux de vacance est en hausse depuis 1999, signe d’une aggravation dans les petites et moyennes villes.

Location de logement vacant

Les logements non occupés se multiplient en France. C’est le principal enseignement d’une étude de la Fnaim. Entre 1999 et 2014, la part des logements vacants est passée de 6,9% à 7,9%, pour atteindre 2,7 millions d’unités. Seulement, ce phénomène ne touche pas tout le territoire de la même manière.

Ainsi, les grandes villes sont les plus épargnées, puisque leur taux de vacance moyen est de 6,8% en 2014. Pour les villes de 200 000 à 500 000 habitants, ce taux progresse au-delà des 7%. De même, il progresse au-dessus de 8% pour les aires urbaines entre 100 000 et 200 000 habitants. Enfin, les villes de moins de 100 000 habitants sont les plus touchées, à 8,5% de moyenne.

Un dépeuplement des petites villes ?

Les logements restent inoccupés dans plusieurs cas. Le temps de recherche d’un nouveau locataire, une vente ou des travaux jouent légèrement sur cette tendance. Les raisons les plus néfastes sont davantage l’état, la localisation ou le prix du logement.

La Fnaim ajoute que « le dépeuplement des centres urbains au profit des couronnes périurbaines est un phénomène largement répandu dans les aires urbaines de moyenne et de petite taille ». Une tendance renforcée par le fait que les Français quittent les zones urbaines, surtout celles où les pôles économiques sont en perte de vitesse.

Astuce Malynx !

En cas de sinistre survenant dans le bien non loué, une assurance habitation pour propriétaire non-occupant (PNO) peut être souscrite pour protéger un logement vacant.