Les jeunes préfèrent investir dans un logement neuf

Une étude révèle que les jeunes de 20 à 30 ans restent très attachés à la propriété. Et malgré les prix, ils préfèrent investir dans l’immobilier neuf que dans l’ancien.

Permis de construire

L’accès à la propriété est une priorité pour la jeunesse. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) et le cabinet Deloitte ont mené une enquête pour mieux connaître les envies des jeunes âgés de 20 à 30 ans. Pour 94% d’entre eux, devenir propriétaire est essentiel. « Même s’ils sont plus ouverts à l’économie de l’usage, les jeunes aspirent, comme leurs parents avant eux, à devenir propriétaires de leur logement », analyse Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI.

Dans le détail de l’étude, on peut aussi remarquer que les jeunes portent leur préférence aux logements neufs (à 60%) plutôt qu’aux logements anciens. Selon eux, l’immobilier neuf signifie confort et qualité au niveau acoustique, dans l’agencement, mais aussi dans les économies d’énergie. Surtout, le neuf implique une absence de surcoût dus aux travaux. Il est notable que 36% des jeunes ont davantage été convaincus par le neuf après le début de l’épidémie.

Des vœux parfois contradictoires

Pour ce qui est des logements anciens, ils ne déplaisent pas complètement aux primo-accédants. En effet, 40% d’entre eux s’y intéressent. Parmi les qualités reconnues : un logement disponible immédiatement, un prix bien souvent inférieur (parfois égal) mais aussi un certain cachet esthétique qui est parfois absent des logements neufs.

Dernier point de l’étude, on constate que 77% des jeunes pensent qu’il vaudrait mieux privilégier la rénovation des logements anciens. Un chiffre amusant quand on sait qu’ils préfèrent en majorité acheter dans le neuf, ce qui pointe une certaine ambivalence écologique pour certains. D’autant plus accentuée si l’on note que 69% d’entre eux veulent que l’on continue à construire – ce qui se révèle indispensable au vu de la croissance démographique.