En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les solutions pour une location sans garant

Comparer
Comparer

Pour louer son logement, on préfère avoir une garantie que l’habitation sera payée. C’est là qu’interviennent les garants. Locataire sans garant comme propriétaire ont pourtant une solution pour sécuriser leur contrat de bail.

Avoir un garant, un avantage pour louer

Définition et principe du garant

Les propriétaires demandent presque toujours un garant pour une location. Pourquoi ? Parce que le garant est, comme son nom l’indique, une garantie supplémentaire que le loyer sera payé en temps et en heure. En effet, le garant s’engage à payer le loyer et les charges locatives si le locataire n’est pas en capacité de le faire.

Qui peut être garant pour une location ?

Le garant peut aussi bien être une personne physique, proche de vous, qui donnera des gages de confiance et de stabilité en matière de revenus ; ou une institution, une entreprise et une banque avec lesquelles vous êtes liés.

  • Un membre de votre famille (père, mère, sœur, frère, oncle, grand-mère…) ;
  • Un ami de confiance ;
  • Votre entreprise;
  • Votre banque.

Il existe des conditions qui encadrent la garantie : le garant doit être solvable et surtout a la possibilité de mettre fin à son engagement dès la fin du contrat de bail. Pour rappel, le fait d’avoir un garant n’est pas une obligation légale.

Accepter un locataire sans garant

Il est possible d’accepter un locataire qui ne présente pas de garant. En effet, le locataire peut présenter un profil qui inspire une totale confiance dans le paiement des différentes échéances de loyer. Un locataire en CDI dans une grande entreprise qui se plait dans son travail n’aura pas de difficultés à payer un loyer qui représente moins de trois fois son salaire.

Astuce Malynx !

Si le locataire vous semble capable de payer ses loyers, mais que vous êtes attaché à ne pas prendre de risques, vous pouvez prendre une garantie loyers impayés.

Louer sans garant avec la garantie loca-pass

Protéger le propriétaire, aider le locataire

L’une des meilleures solutions pour rassurer le propriétaire est de profiter de la garantie loca-pass. Il s’agit d’un dispositif de l’Etat qui permet de couvrir le locataire en cas de loyers impayés. Cette garantie fonctionne pendant trois ans maximum, et peut assurer le paiement de 9 mois de loyers et de charges locatives au plus.

Lorsque le propriétaire décide d’activer la garantie loca-pass, le locataire dispose de 3 ans maximum pour rembourser les sommes avancées.

Qui peut profiter de la garantie loca-pass ?

La garantie loca-pass est assez largement ouverte et s’adresse principalement aux jeunes actifs. Voici les différents profils pouvant en bénéficier :

  • Les salariés d’une entreprise privée non-agricole depuis moins de 5 ans ;
  • Les jeunes de moins de 30 ans en contrat d’apprentissage, en alternance ou contrat de professionnalisation, en recherche d’emploi ou avec emploi (non fonctionnaire), ou étudiants boursiers ;
  • Les travailleurs saisonniers ;
  • Les salariés mutés.

Attention ! Le dispositif loca-pass ne peut pas être attribué à des locataires pour une résidence qui n’est pas principale, ni pour un loyer supérieur à 2 000€.

Bénéficier du dispositif Visale

Entré en vigueur pour remplacer la Garantie des risques locatifs (GRL), lors de la création de la loi Alur, le dispositif Visale est destiné aux locataires de moins de 30 ans ou aux salariés de plus de 30 ans embauchés depuis moins de 6 mois.

Pendant trois ans, Action Logement intervient à chaque défaut de paiement de la part du locataire pour payer le propriétaire. Voici les conditions restrictives pour bénéficier du dispositif Visale :

  • Le logement ne doit pas être un HLM ;
  • Le bail ne doit pas se faire au sein de la famille ;
  • Le bailleur ne doit pas avoir déjà une garantie contre les loyers impayés.

Utiliser la caution locative étudiante (Clé)

L’Etat offre une autre solution, cette fois spécialement conçue pour les étudiants. Il s’agit de la caution locative étudiante, aussi appelée Clé. Lorsqu’un étudiant ne peut avoir de garant, il est couvert pour les logements allant du studio au T3 sur le territoire français.

Pour bénéficier de la caution locative, l’étudiant locataire doit s’acquitter d’une cotisation représentant 1,5% du montant du loyer. L’étudiant convient avec les gestionnaires de la Clé un échéancier de remboursement. Il ne pourra pas continuer à recevoir la couverture Clé s’il change de logement sans avoir payé ses dettes.

Il existe un plafond de loyer pour profiter du dispositif Clé, qui est différent à Paris et en province.

Lieu et profil locataire

Montant maximal du loyer (€)

Paris pour étudiant célibataire

700€

Paris pour couple d’étudiants

1 120€

Province pour étudiant célibataire

500€

Province pour couple d’étudiants

800€

Qu’est-ce que le dispositif Solibail ?

En 2007, la Ville de Paris a créé le principe de la location solidaire. Il s’est répandu à tout le territoire par la suite sous le nom de Solibail. Le but est de venir en aide aux sans-abri ou aux personnes très précaires. C’est aussi un moyen de sécuriser le bail pour les propriétaires qui ne veulent pas de loyers impayés.

Ce dispositif Solibail est géré par une des associations agréées par l’Etat. L’association n’est pas garante, mais bien locataire pour un locataire insolvable.

Préférer le cotoiturage

Vous avez bien lu : il ne s’agit pas de covoiturage, mais bien de cotoiturage. Le cotoiturage est le fait d’accueillir en cohabitation une personne seule ou une famille monoparentale. Ainsi, les différentes personnes qui louent le bien peuvent partager les charges. Pour améliorer les liens sociaux des personnes précaires, certains sites favorisent ce type de cohabitation.

Cet article vous a-t-il été utile ?