En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Et si les locations meublées réconciliaient enfin propriétaires et locataires ?

Selon le baromètre Lodgis, spécialiste de la location meublée, l’engouement pour ce type d’habitation a touché autant les propriétaires (+30%) que les locataires (+10%) en 2019.

Assurance et colocation

« Le fort engouement pour la location meublée s’est confirmé à Paris et dans les grandes agglomérations françaises, autant du côté des propriétaires que des locataires ». Il s’agit de la conclusion faite par Lodgis dans son baromètre annuel de la location meublée. Dans le détail, la demande a augmenté de 10% côté locataires et de 30% côté propriétaires.

Les Français sont les plus grands adeptes de ce type d’hébergement en France afin de répondre aux nouveaux besoins où les locations traditionnelles semblent être trop compliquées. C’est la raison pour laquelle les professionnels en mobilité représentent la moitié des demandeurs (50,7%) devant les étudiants (37,6%).

La Loi Nogal pour louer en confiance
Lire l'article

L’effet du bail mobilité

D’autre part, selon Lodgis, la location meublée offre aux bailleurs « des avantages non-négligeables » comme par exemple davantage de souplesse, de garanties sur les loyers ou d’avantages fiscaux. Ils profitent également d’une certaine stabilité avec une durée moyenne de séjour à la hausse. Les baux de plus de 12 mois sont notamment en augmentation de 5 points par rapport à l’année précédente.

Le bail mobilité, installé à la fin de l’année 2018, joue d’ailleurs un rôle essentiel afin d’aider les locataires et rassurer les propriétaires. Selon l’étude, « 30% des locations meublées réalisées en 2019 sont des baux mobilité ». Pour autant, l’entreprise veut « faire évoluer les critères d’éligibilité » pour aider davantage de candidats aujourd’hui non-éligibles.