En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’indice de référence des loyers (IRL) en hausse au 1er trimestre

L’indice de référence des loyers, ou IRL, est en hausse au 1er trimestre 2018. Il a augmenté de +1,05%, sa plus forte progression depuis 5 ans.

irl loyer

Une mauvaise nouvelle pour les locataires. L’Insee a publié dernièrement le nouvel indice de référence des loyers (IRL). Pour le 1er trimestre 2018, il s’élève à 127,22, ce qui représente une hausse annuelle de 1,05% par rapport à l’IRL du 1er trimestre 2017. Cette progression est identique à celle du trimestre précédent et représente la plus forte hausse de l’IRL depuis 5 ans.

Pour rappel, l’IRL correspond à la moyenne de l’évolution des prix à la consommation (hors tabac), sur les 12 derniers mois. Il sert de base pour réviser le montant des loyers et permet de plafonner les augmentations prévues par les propriétaires. Concrètement, les bailleurs pourront donc revaloriser les loyers de 1,05%, pour les baux dont la date anniversaire est comprise durant le 1er trimestre.

Vers une hausse des loyers

La hausse de l’IRL peut inquiéter certains locataires, qui risquent de voir leur loyer augmenter. Pour autant, le bailleur a des impératifs à respecter. Il dispose d’un délai de 1 an pour faire part de l’augmentation au locataire. La révision du loyer prend effet au jour de la demande et n’est pas rétroactive. Evidemment, la hausse demandée ne peut être supérieure à la variation de l’IRL.

Pour rappel, en 2017, la tendance des loyers était à la baisse. Selon l’association Clameur, les loyers ont baissé de 0,1% l’année passée. Près de la moitié des villes de plus 10 000 habitants ont vu leurs locataires faire des économies sur leur habitation.