En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’encadrement des loyers étendu à l’agglo parisienne d’ici 2018

L’arrêt permettant d’étendre d’ici à 2018 l’encadrement des loyers à l’agglomération parisienne a été signé le 29 juin par la ministre du Logement.

Encadrement des loyers

Initialement restreint à Paris intra-muros, l’encadrement des loyers sera étendu au-delà du Périphérique. L’arrêté signé par la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, concerne au total 412 communes : les 3 départements de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) ainsi que certaines zones des Yvelines, du Val-d’Oise, de l’Essonne et de la Seine-et-Marne.

89% de la population francilienne concernée

Ce changement porte ainsi sur l’essentiel des grandes communes, qui accueillent un ensemble de 10,5M d’habitants, l’équivalent de 89% de la population francilienne. « Il était important d’envoyer un signal et de commencer par Paris, mais il faut savoir aller au-delà parce qu’il y a une difficulté à comprendre cette frontière. Il y a des zones où les loyers sont très chers en Ile-de-France, et cette mesure va permettre de redonner du pouvoir d’achat aux ménages concernés », a expliqué la ministre.

L’application de la mesure devra cependant attendre 2 ans, pour que l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (OLAP) puisse collecter des données fiables auprès des bailleurs et des professionnels de l’immobilier pour établir les loyers de référence.