Logement : les loyers baissent dans les grandes villes françaises

Les loyers des habitations ont tendance à diminuer dans les principales villes françaises. Un phénomène qui s’explique par la crise sanitaire et la baisse de la demande.

C’est une tendance quasi jamais vue dans l’immobilier. Dans plusieurs grandes villes françaises, les loyers évoluent à la baisse, tout particulièrement dans les locations meublées. Selon le baromètre SeLoger d’avril, le loyer moyen charges comprises pour une location meublée a diminué de 6,7% sur un an. Même tendance à Paris (-4,5%), Marseille (-2%), Nantes (-1,4%) ou Brest (-4,7%).

La raison de ces baisses ? La crise sanitaire et économique, qui a réduit la demande. En parallèle, l’offre locative a elle explosé. En effet, avec l’absence de touristes, de nombreux biens qui étaient jusqu’alors loués sur des plateformes du type Airbnb se retrouvent sur le marché classique de la location longue durée.

Explosion des locations meublées

L’étude SeLoger montre également que l’offre de locations meublées a connu une forte hausse sur les 12 derniers mois. Les annonces pour les biens de ce type ont augmenté de +324% à Bordeaux, +365% à Paris, +323% à Amiens, +164% à Nantes ou encore +73% à Marseille.

Mais la baisse des loyers sera-t-elle durable et les locataires en recherche d’appartement pourront-ils en profiter longtemps ? Difficile à prédire. Selon Europe1, la baisse pourrait devenir « structurelle » si les universités pérennisent les cours à distance, car une partie de la demande pour les meublés est traditionnellement faite par les étudiants. Le maintien de la baisse dépendra également de la reprise des activités dans les semaines et mois à venir.