En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Logement : à Paris, c’est dans le 9ème qu’il est le plus difficile de louer

L’agence de gestion locative Flatlooker a publié une étude sur les quartiers de Paris où il est le plus difficile de trouver une habitation à louer. C’est le 9ème arrondissement qui remporte la palme.

encadrement loyers

A Paris, c’est bien connu, trouver un logement à louer relève bien souvent du parcours de combattant. Mais certains quartiers sont encore plus recherchés, d’où une difficulté accrue. C’est notamment le cas du 9e arrondissement, comme l’a révélé une étude de l’agence de gestion locative en ligne Flatlooker.

Pour cet arrondissement, Flatlooker reçoit en moyenne 5 dossiers et 3,8 appels par jour et par logement. « Le 9e est devenu très à la mode ces derniers mois », commente Nicolas Goyet, cofondateur de l’agence. « Nous voyons apparaître de nombreux restaurants et bars branchés favorisant l’installation de couples ».

La rive droite très demandée

Globalement, la demande est plus forte dans les quartiers de la rive droite de la capitale. C’est logique : les loyers y sont un peu moins élevés, à 26-29€ le m² en moyenne, contre une trentaine d’euros côté rive gauche. Après le 9e arrondissement, ce sont les 11e, 12e et 10e arrondissements qui attirent le plus de candidats à la location.

A contrario, l’arrondissement où la tension locative est la plus faible est le 15ème arrondissement, avec 1,9 dossier et 1,8 appel par jour et par logement en moyenne reçus par Flatlooker. Là encore, il y a une explication : « le 15e arrondissement de Paris est très résidentiel. Il y a donc énormément d’offres, ce qui explique que la tension locative soit moins importante », note Nicolas Goyet.