En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance habitation : étudiants ou actifs, qui paye le plus cher ?

En matière d’assurance habitation, le budget à prévoir peut varier du simple au double selon l’assuré. Focus sur deux profils type.

Etudiant vs couple d'actifs

Dans son baromètre des primes d’assurance habitation 2016, LeLynx.fr s’est intéressé à deux cas pratiques représentatifs, les étudiants et les actifs en couple, pour voir les disparités de cotisations qui peuvent exister :

  • Un étudiant d’Île-de-France d’environ 22 ans, locataire d’un appartement de 9 m² à 30 m², dont les biens à assurer sont inférieurs à 15 000€, devra prévoir dans son budget une prime annuelle de 120€.
  • Un couple d’actif, également en Île-de-France, d’en moyenne 40 ans, propriétaire d’une maison d’une surface de 80 m² à 130 m² et dont les biens à assurer sont compris entre 15 000€ et 45 000€, devra s’acquitter de 298€.

Ces deux profils sont spécifiques à l’Île-de-France, où la prime moyenne est la plus chère de France, avec 176€/an pour un appartement et 291€/an pour une maison. A titre de comparaison, la Bretagne est la région la moins chère, avec 112€/an pour un appartement et 187€/an pour une maison.

Comment calculer la prime d’assurance habitation ?

Les tarifs d’assurance habitation sont établis par les assureurs en fonction de 3 grands critères objectifs :

  • Le nombre et le type de sinistres déclarés au cours des 36 derniers mois ;
  • Le type de logement (maison ou appartement), sa surface, son ancienneté, son état, son équipement de sécurité… ;
  • La valeur des biens à assurer (mobilier et objets de valeur).