En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

3 étudiants sur 10 choisissent leur orientation selon le prix des logements

Selon un sondage ParuVendu.fr, 31% des jeunes de 18 à 25 ans ont déclaré choisir leur orientation scolaire en fonction des prix des loyers d’habitation. Bien évidemment, de fortes disparités existent selon les villes.

Aide à la mobilité

C’est une décision étonnante concernant l’avenir professionnel des jeunes. Ainsi, selon un sondage ParuVendu.fr, plus de 3 étudiants sur 10 (âgés de 18 à 25 ans) expliquent choisir leur orientation sur Parcoursup selon le prix des locations dans les différentes villes françaises. Un choix par défaut alors que leur budget location ne cesse d’augmenter.

Dans ce sens, 20% des interrogés précisent avoir un budget de 300€ maximum pour une location et 60% un budget compris entre 300€ et 500€. Pour un peu plus de 6 étudiants sur 10 (63%), cette somme est directement issue de leur famille et pour 20% d’entre eux, d’un job étudiant en parallèle de leurs études.

Des loyers 3 fois plus élevés à Paris

Par ailleurs, Paris est logiquement la ville la plus chère au niveau des loyers pour les étudiants. Selon ParuVendu.fr, il faut compter en moyenne 900€ pour un studio, 1 432€ pour un 2 pièces et enfin 2 453€ pour un 3 pièces. Ces prix sont quasiment deux fois plus élevés qu’à Lyon, Aix en Provence ou Bordeaux, arrivant juste derrière.

A l’inverse, des villes proposent des locations pour les jeunes beaucoup plus attractives. On peut prendre par exemple Saint-Etienne (316€ pour un studio), Clermont-Ferrand (326€) ou encore Limoges (331€). Ces montants dont 3 fois moins élevés qu’à Paris, d’où le fait que les étudiants choisissent désormais leurs universités ou écoles en fonction des loyers.