En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Vers une remise à plat des aides personnelles au logement

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a annoncé qu’une réforme globale des aides personnelles au logement aurait lieu à l’automne. Une nécessité pour mettre fin à un « système pervers ».

A la suite de l’annonce de la réduction de 5€ des APL (Aide personnalisée au logement) dès le mois d’octobre, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard a déclaré le 25 juillet dernier au micro de RTL : « Nous devons engager une réforme globale des aides personnelles au logement ».

Jacques Mézard estime que les APL créent un « système pervers » dont il est nécessaire de sortir. « Quand on met 1€ de plus sur l’APL, ça fait 78 centimes de hausse des loyers », a expliqué le ministre, référençant une étude menée par l’Insee sur l’impact des aides au logement sur le secteur locatif privé.

D’après le ministre, le montant annuel des APL sur le budget de l’Etat était de 19Md€ tandis que l’ensemble des aides au logement atteignait 30Md€.

L’incertitude au-delà de 2017

Si Jacques Mézard a détaillé que le projet de loi logement sera prêt à l’automne et déposé en octobre-novembre, il n’existe encore aucune certitude sur le fait que cette réforme s’applique au-delà 3 derniers mois de 2017.

« En l’état, nous sommes sur le budget 2017, ce budget, il faut le boucler », a-t-il déclaré, ajoutant que cette réforme globale des aides personnelles au logement est « quelque chose qui est tout à fait indispensable parce que c’est comme un camion fou, un bateau ivre, nous sommes avec des montants qu’il faut arriver à maîtriser mais surtout avec des réformes structurelles à mettre en place ».