En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Logement : un nouveau mode de calcul des APL en 2019

Selon une annonce du gouvernement, le mode de calcul des aides personnalisées au logement (APL) va être revu au premier semestre 2019. L’objectif est de coller davantage aux revenus de ses bénéficiaires, même en cas d’évolutions.

Une étudiante apl

« La contemporanéité » va être instaurée dans le mode de calcul des APL. C’est avec cette expression que le ministère de la Cohésion des Territoires a annoncé, à l’AFP, le principe du nouveau calcul de ces aides dès le premier semestre 2019. Ainsi, son montant va désormais être défini en fonction des revenus actuels du bénéficiaire.

C’est un changement majeur puisqu’auparavant, le montant des APL était défini selon les revenus perçus deux ans plus tôt. La mise en place de cette réforme devrait avoir lieu au mois d’avril après celle du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.

Un milliard d’euros d’économies pour l’Etat

« Il faut que le prélèvement à la source soit déjà installé pour avoir une visibilité sur les salaires de janvier, février… et que nous puissions mettre en place la contemporanéité des APL », a ajouté le ministère. Ce nouveau mode de calcul permettrait de dégager près d’un milliard d’euros d’économies pour l’Etat, selon le journal Les Echos.

Pour rappel, les APL sont calculées en fonction de plusieurs critères :

  • Le niveau de ressources des personnes vivant dans l’habitation ;
  • Le nombre de personnes et d’enfants à charge ;
  • La zone géographie du logement ;
  • Le montant du loyer et des charges locatives.