En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Bientôt une avance d’APL pour les personnes précaires en Ile-de-France

Les jeunes en difficulté pourront prochainement bénéficier d’une avance de 3 mois pour leurs APL (aides personnalisées au logement). Le dispositif sera expérimenté par la région Ile-de-France dès 2019.

logement APL

L’accès au logement demeure difficile pour les personnes en situation précaire, notamment dans les régions au niveau de vie élevé. Face à ce constat, la région Ile-de-France a annoncé le lancement d’une expérimentation en partenariat avec la FAS (Fédération des acteurs de solidarité) : le versement des APL (aides personnalisées au logement) avec 3 mois d’avance pour les jeunes en difficulté.

Ainsi, à partir de janvier 2019, les associations qui gèrent des logements d’insertion pour des jeunes de 18 à 25 ans en situation précaire bénéficieront d’une avance de 3 mois, à rembourser sous 6 mois. L’expérimentation sera menée de 2019 à 2021 avec un objectif : impliquer davantage de foyers de jeunes travailleurs pour le logement des personnes en difficulté.

Un « coup de pouce régional »

Comme l’explique Geoffroy Didier au journal 20 Minutes, il s’agit d’un « coup de pouce régional » qui vient combler la dévalorisation des APL. En effet, en 2017, les aides personnalisées au logement ont été diminuées de 5€. Elles ne devraient d’ailleurs pas être revalorisées ces prochaines années.

La région Ile-de-France estime qu’environ 100 jeunes pourraient bénéficier du dispositif chaque année. Elle précise également qu’« un fonds d’indemnisation pour les jeunes qui perdent leurs droits aux APL est en réflexion ».