En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les bénéficiaires des APL vont perdre près de 5€ par mois en 2018

Le montant des APL ne sera pas revalorisé en 2018, soit une perte de 4,68€ par mois en moyenne pour les bénéficiaires.

APL-logement

Un nouveau coup dur pour les bénéficiaires des APL (Aides personnalisées au logement). En octobre prochain, ces allocations ne seront pas revalorisées. Leur montant restera donc le même et n’augmentera pas sur la base de l’indice de référence des loyers (IRL), qui devrait progresser de 1,8%. Pour les bénéficiaires, cela représente un manque à gagner de 4,68€ par mois en moyenne.

La mesure figure dans la loi de Finance 2018 : « l’indexation au 1er octobre des paramètres du barème de l’aide personnalisée au logement, de l’allocation de logement familiale et de l’allocation de logement sociale (…) n’est pas appliquée en 2018″. C’est Manuel Domergue, le directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, qui l’a mise en lumière jeudi sur Twitter.

Une mesure contestée

Les associations et l’opposition de gauche n’ont pas tardé à dénoncer le gel des aides pour les locataires pour l’année 2018. Selon Manuel Domergue, s’agissant d’un pourcentage, la mesure est d’autant plus « injuste » qu’elle touchera « plus ceux qui ont beaucoup d’APL, c’est-à-dire les très pauvres et les familles nombreuses ».

De son côté, le gouvernement répond que la mesure n’a « rien de caché ». Le ministre de la Cohésion et des Territoires Jacques Mézard a expliqué mardi que cette décision avait été votée « en toute transparence » et qu’il ne s’agissait « pas d’une baisse », mais d’une « non augmentation ». Pour rappel, en 2017, la réduction de 5€ des APL avait déjà suscité de vives polémiques.