En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Les APL seront réduites de 5€ par mois dès octobre 2017

Le gouvernement a annoncé samedi 22 juillet la mise en application d’une réforme visant à réduire le coût des APL (Aides personnalisées au logement) pour l’Etat.

Les APL seront amputées de 5€ par mois pour chaque bénéficiaire du dispositif à partir du 1er octobre 2017. Une réforme ayant pour but de faire baisser les dépenses de l’Etat. Si le site du ministère pour la Cohésion des territoires admet qu’il s’agit de l’aide sociale la plus importante et ciblée sur les plus modestes, il souligne l’importance d’une réduction des dépenses.

18 milliards d’euros sont versés chaque année à plus de 6,5 millions de ménages et le Fond National d’Aide au Logement (FNAL) ne suffit pas à assurer ces prestations. C’est l’Etat qui assure l’équilibre des dépenses du FNAL et il dépensera 15,4 milliard d’euros cette année. Le but du gouvernement est de « pérenniser la plus importante aide sociale en France, dont le volume est en augmentation régulière, en la rendant plus pertinente et plus juste socialement. »

Cette réforme ne touchera ni les personnes titulaires des AAH, ni les personnes âgées dépendantes en EHPAD affirme le ministère pour la Cohésion des territoires

Une réforme accueillie froidement

L’UNEF, Union Nationale des Etudiants de France, a lancé une pétition pour limiter le champs d’application de la réforme. Elle salue l’utilité des APL en les qualifiant « d’indispensables » pour permettre l’accès à l’autonomie, la filière de son choix et la réussite au sein de l’enseignement supérieur.

La FAGE, Fédération des Associations Générales Etudiantes a rédigé quant à elle une lettre ouverte au gouvernement pour rappeler l’urgence d’agir pour les jeunes.