En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Colocation : un mode de vie en plein essor chez les salariés français

Le site de recherche de colocation Appartager a publié un baromètre de la colocation pour le 1er trimestre de l’année 2017, dessinant un portrait du colocataire français.

Colocataires

Premier constat de l’étude : les salariés sont plus nombreux à vivre en colocation que les étudiants, représentant 45% des utilisateurs de la plateforme Appartager (qui compterait près de 25 000 colocataires actifs). Le site note que « pour beaucoup de salariés, la colocation est devenue un véritable mode de vie, qui séduit de plus en plus, tout en restant une alternative moins onéreuse que de vivre dans un logement seul ».

Les étudiants restent cependant nombreux au sein des colocataires avec 40% des utilisateurs, contrairement aux retraités, toujours minoritaires 1%.

Différence de budget chez les salariés et étudiants

Là où les salariés se démarquent des étudiants, c’est également en termes de budget. En effet, ces 2 types de locataires affichent un écart de 50€ sur le loyer qu’ils sont prêts à payer, avec respectivement 522€ et 472€. Le budget prévisionnel des retraités est lui nettement inférieur (439€).

Jusqu’à 102€ d’écart entre l’Île-de-France et Nantes

En matière de loyers, d’importantes disparités existent également entre les différentes grandes villes de France. Comme le souligne Appartager, « entre l’Ile-de-France et le reste du pays, l’écart continue à grandir et atteint aujourd’hui 141€ ».

Entre les premiers trimestres de 2016 et de 2017, le loyer moyen national n’a cependant augmenté que de 0,4%, contre plus de 4% en Ile-de-France. Les villes de Toulouse et Nantes ont vu le loyer moyen de leurs colocations augmenter de respectivement 10% et 6%, contrairement à Lyon et Bordeaux, en baisse de respectivement 44€ et 6€.