Les nouvelles primes exceptionnelles

Prime rénovation

Diminuer notre consommation d’énergie ne veut pas seulement dire qu’on fait des efforts pour laisser une planète saine pour nos enfants. Cela peut également être bénéfique pour notre portefeuille surtout lors de la régularisation annuelle des relevés de compteurs.

Prime rénovation

Outre les aides déjà en place, l’Etat apporte de nouvelles primes de soutien à la réalisation des travaux d’éco-rénovation.

1350 € ou 3000 € pour la rénovation thermique

Réservées aux propriétaires, ces aides permettent de financer des travaux de rénovation thermique lourde au logement occupé à titre de résidence principale et ayant été achevé depuis plus de 2 ans. Pour les ménages aux revenus moyens, le montant de cette prime s’élève à 1350 € contre 3000 € pour les ménages les plus modestes.

Pour bénéficier de ces primes, vous ne devez pas avoir fait au préalable une autre demande de prime d’aide à la rénovation thermique, ni d’une aide de solidarité écologique de l’Anah. Elles sont toutefois cumulables avec l’éco-Prêt à taux zéro (l’éco-PTZ) et/ou le Crédit d’impôt développement durable (CIDD) mais pas entre elles.

Seront également pris en compte vos ressources selon le revenu fiscal de référence 2 ans avant l’année de la demande, et selon la composition de votre foyer comme décrit ci-dessous :

Nombre de personnesRevenu fiscal de référence
125000 €
235000 €
342500 €
450000 €
Par personne additionnelle+ 7500 €

La demande doit se faire, avant de commencer les travaux, en renseignant un formulaire en ligne. Vous devrez ensuite imprimer ce formulaire que vous ferez signer par des professionnels du bâtiment avant de l’envoyer à l’Agence de service et de paiement (ASP) avec les pièces justificatives suivantes :

  • Une pièce d’identité ;
  • Un justificatif de domicile ;
  • L’avis d’imposition justifiant les conditions de ressources (décrites plus haut).

L’ASP vous confirmera si vous êtes éligible à la prime et vous disposerez d’un délai de 18 mois pour compléter les travaux. Vous devrez alors envoyer une attestation signée par le professionnel ayant effectué les travaux, vos factures ainsi qu’un relevé d’identité bancaire (RIB) à l’ASP qui vous paiera l’intégralité de la prime.

A chaque prime ses travaux

Il n’existe pas de montant minimum de travaux pour bénéficier de cette prime qui sera distribuée jusqu’au 31 décembre 2015 dans la limite des 135 millions d’euros de fonds mis à disposition du public.

Toutefois, les travaux doivent être réalisés par des professionnels du bâtiment. Vous ne pouvez prétendre à ces primes pour effectuer vous-même les travaux même si vous êtes bricoleur dans l’âme.

Pour être éligible à la prime de 1350 €, vous devrez effectuer au moins 2 catégories parmi la liste des travaux suivants :

  • L’isolation thermique de la totalité de la toiture ;
  • L’isolation thermique de la moitie au moins des murs donnant sur l’extérieur ;
  • L’isolation thermique de la moitié au moins des parois vitrées donnant sur l’extérieur ;
  • L’installation de chaudières à condensation, de chaudières à micro-cogénération gaz ou de pompes à chaleur autres que air/air ;
  • L’installation de chaudières ou d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude fonctionnant au bois ou autres biomasses ;
  • L’installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Pour bénéficier de la prime de 3000 €, vous devez faire faire des travaux qui vont améliorer la performance énergétique du logement par au moins 25%. Vous serez accompagné par un spécialiste qui évaluera la performance énergétique de votre logement avant de vous proposer des travaux adaptés. Cette prime sera versé directement au professionnel ayant réalisé les travaux comme paiement que vous viendrez compléter si besoin est.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres