Assurance habitation : que faire en cas de bris de glace ?

L’assurance « bris de glace » est comprise dans la plupart des contrats multirisque habitation. Si certaines formules ne couvrent que les portes et fenêtres, d’autres étendent leurs garanties jusqu’aux balcons vitrés, miroirs, et même panneaux photovoltaïques. Mais en cas de sinistre, quelles démarches suivre pour être indemnisé efficacement ?

Garantie bris de glace en habitation

L’étendue de la garantie « bris de glace »

Quel que soit le contrat d’assurance habitation, la définition de la garantie « bris de glace » reste la même : l’assuré est indemnisé financièrement dès lors qu’un élément en verre est endommagé suite aux intempéries (grêles, inondations…), à un incident ménager (chute, projectile…) ou à une tentative d’effraction. En revanche, l’étendue de la garantie « bris de glace » est très variable selon les conditions générales du contrat.

Fenêtre briséeLes portes, baies vitrées, fenêtres, cloisons en verre, lucarnes de toit, ainsi que tout élément de séparation avec l’extérieur ou qui délimite une pièce, sont couverts par la garantie « bris de glace ». Concernant les équipements spécifiques type vérandas, inserts de cheminée, appareils high-tech ou grands aquariums, leurs propriétaires devront veiller à les déclarer dès la signature de l’offre. En effet, seuls les éléments clairement identifiés sur le contrat d’assurance habitation peuvent bénéficier de la garantie « bris de glace ».

Certaines formules vont plus loin en couvrant le mobilier avec parois vitrées (miroirs, buffets vitrés, meubles TV…). Néanmoins, les lustres, appliques et ampoules ne sont jamais pris en compte par la garantie « bris de glace ».

Pour bénéficier d’une protection optimale, il est possible de demander une extension de garantie spécifiquement dédiée aux objets de valeur.

Bris de glace : que faire pour être indemnisé ?

envoi d'une lettre recommandéeComme pour la plupart des sinistres relatifs à l’assurance habitation, le propriétaire dispose de 5 jours pour déclarer les dégâts à son assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. Il est impératif de ne pas remplacer l’élément endommagé avant d’en avoir averti sa compagnie d’assurance, sous peine de ne toucher aucune indemnisation !

Pour estimer le montant du dédommagement, il suffit de se reporter au montant de la franchise précisée dans le contrat. Ce chiffre correspond à la part restant à la charge de l’assuré après réparation. Plus la franchise est élevée, moins le propriétaire sera indemnisé… Pour finir, chaque garantie « bris de glace » comporte un plafond maximal de remboursement. Cette somme est un élément majeur à prendre en compte avant de souscrire une assurance habitation. Un conseil : comparer les offres et les tarifs en ligne pour trouver le contrat le plus adapté à chaque situation.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres