Assurance chambre d’hôtes : qu’est-ce que c’est ?

Envie de changement ou de satisfaire une vocation, vous souhaitez vous lancer dans la location de chambres d’hôtes? Vous êtes loin d’être seul face à ce projet, aujourd’hui près de 36000 foyers proposent des chambres chez l’habitant. Face à cet engouement, les assureurs se sont eux-aussi mis à la page et proposent désormais des contrats adaptés aux besoins et responsabilités de ces entrepreneurs au statut à mi-chemin du particulier et du professionnel du tourisme.

Votre comparateur d’assurances habitations s’est penché pour vous sur les contrats d’assurance chambre d’hôtes et leur légitimité.

L’assurance multirisques habitation ne suffit pas

Transformer sa maison en chambres d’hôtes, ce n’est pas seulement se contenter de l’ouvrir aux touristes de passage. Pour être aux normes, le loueur doit se conformer aux obligations définies par l’article D324-13 du code du tourisme: «L’activité de location de chambres d’hôtes (…) est la fourniture groupée de la nuitée et du petit déjeuner. Elle est limitée à un nombre maximal de cinq chambres pour une capacité maximale d’accueil de quinze personnes. L’accueil est assuré par l’habitant.».

Cet article implique deux éléments importants concernant la responsabilité du propriétaire :

  • l’habitation principale, jusqu’ici couverte par une assurance MRH par exemple, devient lieu d’hébergement touristique, ce qui rend nécessaire le fait d’en informer son assureur,
  • l’habitant est tenu d’accueillir, de loger et de servir le petit-déjeuner à ses hôtes, ce qui engage des responsabilités non couvertes par la MRH.

La couverture spécifique de l’assurance chambre d’hôte

Non obligatoire mais souvent nécessaire donc, l’assurance chambre d’hôtes peut donc être soit une extension du contrat MRH, soit un contrat spécifique proposé par un assureur spécialiste de l’hébergement et du tourisme.

Quel que soit votre choix, il est important que l’assurance couvre les dommages suivants, spécifiques à l’activité de location de chambres chez l’habitant:

  • les vols des effets appartenant aux locataires,
  • les vols de fonds de caisse,
  • les vols et dommages sur les véhicules des locataires garés sur le parking privatif,
  • les intoxications alimentaires (surtout si vous proposez en plus une table d’hôtes),
  • les risques liés aux activités proposées (équitation, piscine, barque…).

Propriétaires de demeures classées ou de châteaux, songez à vous tourner vers un assureur spécialisé dans la couverture des chambres d’hôtes haut de gamme.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres