En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Calculer la valeur résiduelle d’un bien immobilier

Comparer
Comparer

En cas de sinistre, les compagnies d’assurance habitation prennent appui sur la valeur résiduelle des biens immobiliers pour estimer le montant de l’indemnisation. Electroménager, meubles, informatique… comment s’effectue ce calcul ?

La valeur résiduelle d’un bien correspond à sa valeur restante après un sinistre. On parle aussi de « valeur de sauvetage » ou de « valeur après sinistre ». Cet indicateur estime donc une acquisition à l’issue de la période d’amortissement.

En résumé : la valeur résiduelle est égale à la valeur à neuf à laquelle est appliqué un coefficient de vétusté.

L’indemnisation en valeur résiduelle

Après la déclaration d’un sinistre, l’indemnisation de l’assuré se fait sur la base de la différence des valeurs avant et après l’incident. Logiquement, la progressivité du coefficient de vétusté est différente selon la nature des biens. Si un lave-vaisselle conserve de la valeur jusqu’à 7 ans, des chaussures ne valent déjà quasiment plus rien après 3 ans. De la même manière, un ordinateur portable ne sera plus indemnisé qu’à 5 % de sa valeur à neuf si un sinistre survient 5 ans après son achat, tandis qu’une télévision vaudra encore 50 % de son prix d’acquisition.

Trouvez la meilleure assurance habitation !
Comparer

Qu’est-ce que le coefficient de vétusté ?

La compagnie d’assurance peut appliquer un coefficient de vétusté lors de l’indemnisation d’un sinistre autant sur des biens mobiliers que sur des biens immobiliers. Elle prend ici en compte l’ancienneté et l’usure de ces biens pour définir le montant de cette indemnisation.

Tableaux de dépréciation des biens (1-10 ans et +)*

Type de matériel / Durée1 an2 ans3 ans4 ans5 ans
Tableau de dépréciation des biens mobiliers (0-5 ans)
Gros électroménager86%72%57%43%29%
Petit électroménager80%60%40%20%5%
Télévision Hi-Fi90%80%70%60%50%
Micro informatique80%60%40%20%5%
Mobilier courant86%72%57%43%29%
Vêtements/chaussures66%33%5%0%0%
Literie100%90%80%70%60%
Vaisselle100%100%100%100%100%
Disques CD/Jeux vidéo60%40%20%5%0%
Mobilier de style100%100%100%100%100%
Type de matériel / Durée6 ans7 ans8 ans9 ans10 ans et +
Tableau de dépréciation des biens mobiliers (5-10 ans et +)
Gros électroménager14%5%0% 0%0%
Petit électroménager0% 0%0%0%0%
Télévision Hi-Fi40%30%20%10%0%
Micro informatique0% 0%0%0%0%
Mobilier courant14%5%0%0%0%
Vêtements/chaussures0%0%0%0%0%
Literie50%40%30%20%10%
Vaisselle100%100%100%100%100%
Disques CD/Jeux vidéo 0% 0% 0% 0%0%
Mobilier de style100%100%100%100%100%

*Les pourcentages correspondent à la valeur résiduelle du bien.

Quelles sont les exceptions à la valeur résiduelle des biens ?

Seules exceptions à cette règle de progressivité de la vétusté, la vaisselle et le mobilier de style, qui ne perdent pas de valeur en vieillissant et sont donc toujours indemnisés à 100 % de leur valeur à neuf, même plus de 10 ans après leur achat.

La valeur à neuf

La garantie valeur à neuf peut être souscrite dans le cadre de votre assurance habitation dans le but de racheter une partie de la vétusté. Vous allez donc avoir la possibilité d’obtenir un complément d’indemnisation en plus que de la valeur d’usage d’un montant égal au coefficient de vétusté.

Le rééquipement à neuf

La garantie rééquipement à neuf va vous permettre de ne pas prendre en compte la vétusté d’un bien pour calculer le montant de l’indemnisation après un sinistre. Dans ce sens, vous allez être remboursé à hauteur de la valeur actuelle du bien immobilier ou mobilier.

Néanmoins, si vous optez pour la garantie rééquipement à neuf, vous devez savoir que le prix de votre assurance habitation sera plus élevé, car vous serez davantage couvert en cas de sinistre.

Cet article vous a-t-il été utile ?