En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Tempêtes et vents forts : être bien indemnisé par l’assurance habitation

Coupures de courants, dégâts de toitures… La tempête qui a balayé le nord de la France a causé de nombreux dégâts. Voici les étapes à suivre pour être indemnisé par l’assurance habitation.  

tempete toit abimé

Dans le nord de la France, le vent a atteint jusqu’à 136 km/h dans le nuit de jeudi à vendredi.

Le vent a soufflé fort dans la nuit du 12 au 13 janvier sur tout le nord de la France. Des tuiles arrachées et des chutes d’arbres ont endommagé de nombreuses habitations.

Mais pas d’inquiétude, tous les contrats d’assurance habitation contiennent obligatoirement une garantie tempêtes qui couvre les dommages causés par le vent. Les victimes de tempêtes sont donc assurées en cas de chute d’arbre sur leur maison, de tuiles endommagées ou arrachées, ou encore d’infiltration d’eau.

Les étapes pour se faire indemniser

  • Eviter l’aggravation des dommages : il est primordial de prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter d’aggraver les dommages causés par la tempête comme le bâchage de la toiture, les meubles mis à l’abri etc ;
  • Prendre des photos des dégâts mais aussi à regrouper toutes les factures liées aux travaux ;
  • Effectuer la déclaration de sinistres auprès de l’assureur dans les 5 jours. Cette déclaration peut être faite par lettre recommandée, par téléphone ou directement au cabinet de l’assureur ;
Une fois toutes les démarches réalisée, l’indemnisation des dommages peut prendre jusqu’à 3 mois.