Inondations : comment anticiper l’indemnisation des sinistres ?

Treize départements sont toujours en vigilance orange crues-inondations ce vendredi, principalement autour du bassin de la Seine. Même si le bilan des dégâts doit attendre la baisse des eaux, il paraît utile de se pencher sur le processus d’indemnisation auprès de son assurance habitation.

Inondations

Le pic de la crue est attendu ce week-end. Pour autant, les conséquences de ces inondations touchant actuellement la France, sont multiples. Près de 400 personnes ont d’ores et déjà été évacuées en Ile-de-France et 6,2 milliers de personnes étaient privés d’électricité ces dernières heures.

Le directeur de la prévention des risques au ministère de la Transition écologique a annoncé que d’autres communes pourraient être touchées « au fur et à mesure de la montée des eaux ». En effet, il est « probable que le niveau de la Seine reste assez haut pendant encore plusieurs jours la semaine prochaine », a-t-il ajouté.

Comment se faire indemniser ?

Toutes les assurances habitation comportent une garantie catastrophes naturelles, prenant en charge les sinistres en cas d’inondations. Un arrêté de catastrophe naturelle doit également être publié par les pouvoirs publics. Pour toutes les personnes touchées, il est nécessaire de connaître le processus d’indemnisation :

  • Effectuer un bilan des dégâts en rassemblant des factures d’achat, en conservant des biens récupérables ou encore en réalisant un descriptif précis des dommages ;
  • Effectuer une déclaration de sinistre dans un délai de 10 jours (voire plus dans des circonstances exceptionnelles) en envoyant le bilan des dégâts à son assureur ;
  • Les délais d’indemnisation sont de 3 mois maximum, à compter de la date de déclaration du sinistre ou de l’arrêté de catastrophe naturelle.