En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vacances : 67% des Français veulent aller à la mer !

Un sondage révèle que la majorité des Français souhaite passer leurs vacances d’été en France et si possible sur un littoral. Un choix qui pourrait aider le secteur du tourisme à retrouver son souffle.

vacances

Le spécialiste de la location de vacances consortium-immobilier.fr a réalisé une étude sur les désirs des Français pour la période estivale. 87% des sondés ont affirmé qu’ils souhaitaient passer leurs vacances d’été en France, même si les frontières venaient à être ouvertes. Ce chiffre est en augmentation de 43% par rapport à l’année dernière.

Parmi les raisons qui poussent à choisir des destinations nationales, on retrouve la volonté d’aider les professionnels du tourisme, de consommer mieux et local, mais aussi l’anticipation des restrictions de déplacements. 7 Français sur 10, environ, disent qu’ils comptent partir en vacances, ce qui montre une stabilité par rapport aux années précédentes.

Location de vacances : faut-il une assurance logement ?
Lire l'article

Un budget autour de 750€

Dans le détail, les vacanciers préfèrent viser les bords de mer (67%), loin devant la campagne (17%) et la montagne (14%). Près d’un tiers des sondés estime que la crise sanitaire a modifié leur choix quant au lieu où ils passeront leurs vacances. En majorité, les Français loueront une maison ou un appartement (42%), devant un mobil home (35%) et l’hébergement chez des proches (15%).

Côté budget, les Français comptent dépenser en moyenne 750€. Le confinement n’a pas affecté ce budget pour 42% des personnes interrogées, mais il a eu un réel impact pour 30% d’entre elles. Enfin, l’étude pointe un phénomène intéressant : plus d’un Français sur deux avait déjà réservé sa location dans l’Hexagone avant même le début de la pandémie, ce qui est relativement tôt.