En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Assurer ses œuvres d’art

Jihane Bensouda - mis à jour le

Votre logement ressemble à un musée ? Vous êtes collectionneur d’œuvres d’art ou vous aimez tout simplement les beaux tableaux, les objets anciens et précieux ? Comment ces biens si rares sont-ils couverts par votre assurance habitation ?

Qu’appelle-t-on une oeuvre d’art ?

Les œuvres d’art ont une définition aux yeux de la loi. En effet, d’après le Code des impôts, il s’agit d’objets possédant un caractère esthétique, rare et précieux et réalisés par un artiste. On retrouve donc ici :

  • les tableaux ou les dessins ;
  • les sculptures ou les gravures ;
  • les mobiliers anciens ;
  • les objets réalisés avec des métaux précieux ;
  • les antiquités ;
  • les manuscrits ;
  • les tapisseries ;
  • les photographies.

La meilleure chose à faire est d’authentifier et d’estimer la valeur des œuvres d’art en votre possession. Pour ce faire, vous devez vous tourner vers un commissaire-priseur issu de la Chambre nationale des experts spécialisés en objets d’art et de collection (CNES).

Gardez bien tous les justificatifs attestant de la valeur de vos œuvres d’art comme des factures ou des certificats d’authentification par exemple.

Par le biais d’un contrat multirisque habitation

Si vous avez souscrit un contrat d’assurance multirisque habitation, vos œuvres d’art peuvent être couvertes dans les garanties vols, incendies, explosion, catastrophes naturelles ou encore dégâts des eaux.

Cependant, attention ! Vous devez avoir une idée précise de la valeur de vos œuvres d’art. En effet, beaucoup d’assureurs habitation proposent, dans les contrats multirisques, une garantie œuvres d’art sur la base d’une valeur globale, c’est-à-dire un forfait dont le montant est limité.

Astuce Malynx !

Si vous possédez un système d’alarme ou de télésurveillance, un coffre-fort ou encore un extincteur, n’hésitez pas à le préciser à votre assureur, il s’agit d’un moyen de faire baisser le tarif de l’assurance œuvres d’art et de bénéficier d’une meilleure indemnisation !

Par le biais d’une assurance œuvres d’art propre

Aujourd’hui, certains assureurs sont spécialisés dans la couverture des objets d’art et proposent donc des montants de remboursement allant au-delà des formules d’assurance habitation classiques.

Par ailleurs, il est également possible de faire établir un contrat d’assurance habitation spécial, sur mesure, en fonction des biens à assurer. Ainsi, vous pouvez vous mettre d’accord avec votre assureur pour:

  • Une assurance œuvres d’art en valeur déclarée : vous devez fournir une liste et une estimation précise de chaque bien, qui servira à calculer votre prime d’assurance ;
  • Une assurance œuvres d’art en valeur agréée : vous passez un accord avec votre assureur sur la valeur des biens assurés après expertise (les biens sont soumis à réévaluation périodique), votre prime d’assurance est calculée à partir de cette valeur.
Cet article vous a-t-il été utile ?