En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Assurance habitation : les offres connectées en augmentation

D’après une étude réalisée par Accenture, 39% des compagnies d’assurance habitation se sont positionnées sur la maison et le bâtiment connecté en 2015. Ils étaient 14% l’année précédente.

Assurance habitation connectée

Les entreprises du secteur de l’assurance ayant amorcé leur digitalisation – ou les « digital transformers », comme les appelle Accenture –, ont ainsi progressé de 25% entre 2015 et 2014, avec une attention toute particulière pour la maison connectée, développée par 61% d’entre elles. Et pour cause, puisque 45% d’entre eux estiment que l’assurance connectée permettra de générer de nouveaux revenus dans les 3 prochaines années. A la clé pour les assureurs : une meilleure connaissance de leurs assurés et une plus grande proximité avec eux.

7% des Français équipés de surveillance connectée

Les assurés commencent également à adopter l’assurance habitation connectée. D’après une étude réalisée par OpinionWay pour la MACIF, 28% des ménages envisagent de protéger leur domicile à l’aide de solutions de surveillance connectée à leurs smartphones. Pour autant, en 2016, seuls 7% des Français sont équipés de ce genre de technologie. La raison principale ? Le coût, évalué par OpinionWay à 52€ par mois. Trop cher pour 1 Français sur 3, qui serait plutôt prêt à débourser 12€ par mois. Bien que ces objets connectés doivent faire diminuer le risque habitation, le montant des cotisations devrait ainsi rester inchangé, avec un impact cependant plus important sur les franchises.