Dépannages à domicile : la Répression des fraudes alerte sur les tarifs abusifs

Révélée il y a quelques semaines, une enquête de la Répression des fraudes a recensé plus de 7 000 plaintes de consommateurs relatives à des services de dépannage à domicile, sur l’année 2019. De nombreuses pratiques commerciales trompeuses ont ainsi été observées.

Professionnel dépannage habitation

« Face à la persistance d’infractions et au nombre toujours élevé de plaintes dans le secteur du dépannage à domicile, la DGCCRF a reconduit en 2019 une enquête visant à vérifier le respect de la réglementation en la matière », a précisé la Répression des fraudes. 7 547 plaintes de consommateurs ont donc été recensées sur des dépannages réalisés dans les habitations.

Cette enquête réalisée sur l’année 2019 a donc mis en lumière un taux d’anomalies de 64%, stable par rapport à l’année précédente (66%). La plupart du temps, elles concernent des problèmes au niveau des prix constatés notamment sur des dépannages de serruriers, plombiers et électriciens. Au total, « le montant moyen des fonds indûment perçus par les opérateurs visés s’élevait à plus de 10 000€ », précise la DGCCRF.

Une campagne de communication

Cependant, lors des contrôles réalisés dans 640 établissements, la Répression des fraudes a constaté plusieurs pratiques litigieuses chez 407 d’entre eux et notamment :

  • Une mauvaise information sur les prix des prestations : 30% des anomalies constatées ;
  • Un non-respect des règles encadrant la vente hors établissement commercial : 26% des anomalies constatées ;
  • Des pratiques commerciales trompeuses : 16% des anomalies constatées.

Après ces observations, la DGCCRF a adressé à ces établissements 205 avertissements, 145 injonctions, 66 intentions de procès-verbaux pénaux et 36 intentions de procès-verbaux administratifs. Par ailleurs, l’entité continue à mettre en place des actions de communication auprès des professionnels et des consommateurs dans le cadre de son programme « Faites-vous dépanner, pas arnaquer ».