En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Peut-on assurer une cave à vin ?

Bénédicte Le Ménahèze - mis à jour le

Amateur de bon vin, vos achats quotidiens de grands crus vous ont permis de vous constituer une cave ? On assure généralement ce qui a de la valeur et comme ça peut être le cas des bouteilles de vin, pourquoi ne pas les protéger via votre contrat d’assurance habitation ?

Garantie cave à vin incluse dans le contrat d’assurance habitation

Il se peut que votre cave à vin soit incluse dans votre contrat d’habitation. C’est parfois le cas lorsque la cave communique directement avec l’habitation principale, elle peut alors être couverte dans le contrat d’assurance multirisque habitation et vos bouteilles seront alors protégées. Mais généralement, les caves se situent aux sous-sols d’immeubles ou au fond des jardins, elle sont alors considérées comme des dépendances et ne sont pas couvertes par l’assurance.

Il faut penser à prévoir également une porte équipée de verrous répondant à la norme « Assurance prévention protection » cela permet d’identifier les verrous ayant de réelles capacités de résistance pour limiter les risques de vols. Certains assureurs réclament même une porte blindée.

Il faut bien regarder toutes les clauses du contrat ainsi que les exclusions de garantie telles que : les dommages dus à un manque d’entretien, etc.

L’assurance cave à vins

Certaines assurances proposent de couvrir vos caves à vins, qu’elles soient « naturelles » (une pièce dans laquelle sont entreposées les bouteilles) ou artificielles (des lieux de stockage reproduisant les conditions de conservation d’une cave « naturelle »).

Généralement, l’assurance cave à vins mandate un expert qui vient déterminer la valeur de vos bouteilles. Il est important de conserver les différentes preuves d’achat.

Ces assurances couvrent généralement les dommages tels que : les dégâts des eaux, les incendies, le vol… Lorsque ces dommages touchent aux vins, alcools et spiritueux en bouteilles, tonneaux ou fûts, mais aussi lorsqu’ils touchent le matériel de cave comme le nécessaire pour la mise en bouteille, les étiquettes, bouchons, bouteilles, fûts vides… À l’armoire ou encore à l’appareil de stockage.

Astuce Malynx !

Petit conseil pour diminuer les dégâts d’un vol dans sa cave : ne pas laisser les caisses de bouteilles à portée de main ce sera plus difficile pour les voleurs d’emporter rapidement leur butin. Sinon, mélanger les grands crus avec les autres bouteilles pour qu’elles soient plus difficiles à différencier.

Cet article vous a-t-il été utile ?