Immobilier : les agences en nette augmentation sur le territoire français !

Alors que la crise économique de 2007 a créé une large fissure sur le marché de l’habitation, les transactions immobilières continuent à battre des records. Le symptôme le plus évocateur ? Le nombre d’agences immobilières a doublé en seulement cinq ans d’après une étude récente de l’INSEE.

Des agences immobilières qui se vendent comme des petits pains…

On dénombre désormais plus d’agences immobilières que de boulangeries en France, aussi incroyable que cela puisse paraître ! Voici quelques chiffres clefs sur ce phénomène :

  • 50% d’agences en plus en l’espace de cinq ans ;
  • 442 agences à Paris, soit une augmentation de 22% en Ile-de-France les cinq dernières années ;
  • 110 000 entreprises immobilières sur tout le territoire français ;
  • 161 entreprises immobilières pour 100 000 habitants en moyenne contre 73 boulangeries !

Certains départements, à l’image des Yvelines ou du Val d’Oise ont vu leur nombre d’entreprises immobilières littéralement exploser : 74% supplémentaires pour les Yvelines et 120% pour le Val d’Oise !

Attention : les entreprises immobilières et les professionnels reconnus, ce n’est pas la même chose !

La différence : la détention de la Carte T. L’entreprise immobilière peut engager des mandataires, des commerciaux, qui sont rémunérés selon des commissions, encadrées par des contrats qui les lient à une agence immobilière. Autrement dit, ils travaillent au nom d’un agent immobilier mais n’en ont pas le statut.

On compte tout de même 9000 cartes T de plus en France depuis août 2018 selon la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM). Cela peut donc augmenter le nombre de vitrines des agences, mais pas que.

Toujours plus de transactions

Même si les agences immobilières, ici comprises seules, sans les entreprises immobilières, ne sont toujours pas aussi présentes qu’avant la crise des subprimes en 2007, l’immobilier est un secteur qui fonctionne, que ce soit pour le locatif ou pour la vente.

Les transactions immobilières sont en tout cas de plus en plus nombreuses, la volonté de vendre son logement afin de devenir l’heureux propriétaire d’une maison avec jardin étant très marquée depuis le confinement. Mais cela n’est-il pas aussi dû à l’obligation pour les agences de faire 1 million de transactions, plutôt que 500 000 en un an ? C’est un argument avancé par l’UNIS (Union des Syndicats de l’Immobilier), expliquant le réel besoin d’embauche de mandataires ces dernières années.

A l’inverse, Le Parisien met en avant la croissance du nombre de commerciaux, élément qui influence grandement le nombre de transactions, leur rémunération étant directement liée à la transaction. Aujourd’hui, les transactions réalisées par les mandataires représentent 20% du total des opérations sur le marché immobilier.