Un locataire peut-il installer une borne de recharge ?

Les bornes de recharge électrique à domicile se multiplient à mesure que les voitures électriques et hybrides se démocratisent. L’installation est peu difficile au sein d’une maison. Mais lorsqu’il s’agit d’un immeuble d’habitation où le parking est commun, certaines procédures sont à respecter, notamment pour le bon fonctionnement de votre assurance habitation.

borne de recharge

En tant que locataire d’une place de parking, vous avez la possibilité de demander auprès du bailleur l’installation d’une borne de recharge électrique. En effet, recharger un véhicule électrique ou hybride dans des stations prévues à cet effet n’est pas forcément l’idéal.

Elles ne sont pas toujours situées près d’immeubles d’habitations. Elles sont parfois en pleine rue, sans aucune sécurité. De plus, la France a pris un certain retard quant à l’installation de ces bornes de recharge.

Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pour la mise en place d’une borne de recharge !

De ce fait, intégrer une borne directement sur sa place de stationnement peut être une solution adéquate. Pour ce faire, le locataire doit effectuer une demande en bonne et due forme auprès du propriétaire. En vertu du décret n° 2020-1720 du 24 décembre 2020, cette notification doit comporter :

  • Le souhait de réaliser des travaux en tant que locataire pour y installer une borne de recharge ;
  • L’avancée des travaux, étape par étape ;
  • Le plan d’intervention technique ainsi que celui du raccordement électrique.

Dans le cadre d’une copropriété, la demande doit également être adressée au syndic.

La réalisation des travaux

Le bailleur (ou le syndic) peut refuser le projet du locataire pour réaliser lui-même les travaux d’installation. Cependant, il doit saisir le président du tribunal judiciaire dans un délai de 3 mois maximum après la réception de la demande.

Borne de recharge et assurance habitation

Les bornes de recharge peuvent être fixées à un mur. De ce fait, elles sont généralement couvertes par une assurance habitation multirisque. Néanmoins, si pour des raisons de commodités, elles ne peuvent pas être installées à un mur, il est possible qu’elles ne soient pas assurées ! Si cela est votre cas, contactez votre assureur afin de trouver une solution.