En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Assurance construction : un marché toujours en difficulté

Le marché de l’assurance construction est en difficulté en France. Selon la Fédération Française de l’Assurance, il est depuis plusieurs années impacté par des taux bas et une forte sinistralité.

Logement neuf

Le marché de l’assurance dommages ouvrage est à la peine en France. D’après un communiqué de la Fédération Française de l’Assurance, les cotisations en assurance construction ont reculé pour la 7ème année en huit ans. En 2016, elles ont par exemple chuté de 2,1%. Sur la période 2008-2016, le marché a même connu une baisse de 16% de son chiffre d’affaires.

En revanche, sur la même période, les indemnisations de sinistres ont fortement augmenté, de 52%. Cette progression fulgurante s’explique par l’augmentation du coût moyen des sinistres, due notamment :

  • Aux défaillances ou difficultés rencontrées par les entreprises de construction (franchises à la charge de l’assureur, moindres interventions des services après-vente…) ;
  • A la hausse des coûts dans le bâtiment ;
  • A l’augmentation des contentieux et sinistres graves.

Vers un rebond en 2017 ?

Bien que les chiffres se détériorent depuis 2008, l’Insee espère une relative amélioration pour l’année 2017. En effet, un rebond des mises en chantier a été observé depuis novembre 2016, laissant envisager une progression de 2,6% de la production en volume de la construction de logements pour 2017.

Ces chiffres restent toutefois à nuancer, car la persistance des taux bas va certainement continuer à infléchir les résultats financiers de ce secteur.