En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Faut-il déclarer une mezzanine à l’assurance habitation ?

Bénédicte Le Ménahèze - mis à jour le

Mon logement compte une mezzanine, dois-je la déclarer à mon assurance habitation ? Quelle que soit sa surface et qu’elle soit considérée comme une pièce principale ou non, la réponse est oui. Explications.

La mezzanine est-elle considérée comme une pièce principale ?

Parmi les critères qui permettent de fixer le prix d’une assurance habitation, l’assureur se base sur le nombre de pièces principales d’un logement. Une pièce principale est définie comme étant toute pièce d’habitation de plus de 6m² et de moins de 40m². Sont concernés les vérandas mais pas les cuisines, l’entrée, les sanitaires, les salles de bains et les couloirs.

Quid de la mezzanine ?

Qu’en est-il des mezzanine ? Cela dépend des assureurs. Certains considèrent que, quoi qu’il arrive, la surface de celle-ci doit être additionnée à celle de la pièce principale dans laquelle elle se trouve. D’autres considèrent que si la mezzanine est un simple espace pour desservir un ensemble de pièces elle ne sera pas comptabilisée dans le contrat. En revanche si elle est aménagée comme une véritable pièce, elle comptera.

Astuce Malynx !

Si vous avez un doute, prenez des photos de votre mezzanine sous plusieurs angles et envoyez-les à votre assurueur. Il pourra ainsi vous dire si votre mezzanine est à considérer comme une pièce principale ou non !

Déclarez votre mezzanine à votre assurance

Certains pensent que pour une si petite surface, il n’est pas nécessaire de la déclarer à l’assurance habitation. Le problème est qu’en cas de sinistre, vous risquez de le regretter. En effet, si votre assureur découvre que votre logement compte une mezzanine, il appliquera probablement la règle proportionnelle qui diminuera l’indemnisation au prorata de la prime qui auraient été due si le contrat avait été mis à jour. Mieux vaut ne pas prendre de risques !

Pire même : l’assureur peut tout aussi bien décider de ne pas vous indemniser du tout. Ne prenez donc aucun risque et déclarez votre mezzanine à votre assureur.

Cet article vous a-t-il été utile ?