En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Qu’est-ce que la rente viagère ?

Kévin Joseph - mis à jour le

Lors d’une transaction viagère, concernant souvent un bien immobilier, l’acheteur verse un revenu mensuel ou trimestriel au vendeur et ce, jusqu’au décès de ce dernier. A ce moment-là, l’acheteur récupère le bien immobilier. Votre comparateur d’assurances habitation LeLynx.fr vous dit tout sur la rente viagère.

La rente viagère, c’est quoi ?

Définition de la rente viagère

Le viager est différent d’une transaction immobilière classique. En effet, elle n’entraîne pas un paiement complet et immédiat du bien. Lors de la signature du contrat, le vendeur reçoit un pourcentage de la valeur de son bien immobilier, c’est ce que l’on appelle le bouquet.

Ensuite, l’acheteur devra verser une somme (fixée à l’avance) tous les mois ou tous les trimestres jusqu’au décès du vendeur, il s’agit de la rente viagère.

Les avantages de la rente viagère

L’un des avantages du viager pour le vendeur est que celui-ci est assuré de percevoir un revenu constant, tout au long de sa vie et quel que soit la conjoncture économique. Le vendeur touche d’abord le bouquet lors de la signature du contrat puis une rente qui peut compléter sa retraite.

L’acheteur, lui, bénéficie d’une forme de crédit gratuit et peut acquérir un bien immobilier à bon prix, si le vendeur décède rapidement! C’est pour cela que la rente viagère est souvent critiquée.

Les inconvénients de la rente viagère

Une rente viagère augmente le revenu imposable de celui qui y souscrit. Une partie seulement des rentes viagères est concernée. Il faut savoir que cette part augmente en fonction de l’âge. Voici le forfait soumis à l’impôt selon l’âge :

Âge de l’assuréMontant du forfait
69 ans et +30%
60 à 69 ans40%
50 à 59 ans50%

La rente viagère est également considérée comme un bien patrimonial cessible et saisissable et doit donc être comptée dans l’assiette de l’impôt sur la fortune (ISF).

Le mode de calcul de la rente viagère

Généralement, la rente est versée à une seule personne mais peut être versée à un couple. Dans ce cas, l’acheteur continue de verser la rente au deuxième conjoint si le premier décède.

Il faut faire la distinction entre un viager occupé où le vendeur occupe le logement, et un viager libre où l’acheteur peut occuper ou louer le bien.

Le mode de calcul du viager est défini par trois caractéristiques:

  • La valeur du bien auquel on retranche le bouquet ;
  • L’âge du ou des vendeurs ;
  • Les espérances de vie calculées via la table prospective de l’INSEE.

Depuis 2012, les assureurs n’ont plus le droit d’appliquer des tarifs différents entre un homme et une femme. Ce principe de parité s’applique aussi à l’assurance habitation.

Rente viagère ou capital : que choisir ?

Les experts de l’assurance recommandent de placer une partie de son capital en épargne, afin d’investir ou de faire des projets. L’autre partie du capital pourra être placée en rente viagère.

Il faut rappeler que la rente viagère dépend totalement du hasard que l’on ne peut maîtriser. On ne peut en effet calculer l’espérance de vie, l’inflation des années à venir, les hypothèses de rendement, etc.

Rente viagère et assurance vie

Dans le cadre d’une assurance vie, on peut retrouver quatre types de rentes viagères :

  • La rente viagère immédiate ;
  • La rente viagère différée ;
  • La rente viagère différée avec contre-assurance ;
  • La rente viagère réversible.

Les garanties de paiement

Le crédirentier peut récupérer les rentes dues pour les cinq dernières années en cas de non-paiement de la rente viagère. Il bénéficie d’un encadrement juridique :

  • Une clause résolutoire de plein droit ;
  • Le privilège du vendeur.
Cet article vous a-t-il été utile ?