En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Immobilier : le pouvoir d’achat des Français a progressé de 31% en 10 ans

En 10 ans, le pouvoir d’achat immobilier des Français a augmenté de 31%. Une situation qui s’explique notamment par l’augmentation des revenus des ménages et des taux de crédit particulièrement intéressants.

couple achat maison

Les Français peuvent acquérir des logements plus grands qu’il y a 10 ans. C’est ce que révèle une étude menée par BNP Paribas Real Estate : « la capacité d’acquisition immobilière des ménages a considérablement évolué de 2007 à 2017 », avec une progression affichée de 31% sur l’ensemble du pays. A la fin de l’année 2017, les ménages étaient en capacité d’acheter jusqu’à 14% de surface supplémentaire pour leur habitation.

Olivier Bokobza, Directeur général du Pôle Résidentiel de l’entreprise, l’explique par plusieurs facteurs : « sur cette période, les prix des logements ont peu évolué tandis que les revenus ont modérément progressé ». En effet, les premiers sont restés quasiment stables (-1%), tandis que les revenus des ménages ont augmenté de l’ordre de 15%, un chiffre supérieur à celui de l’inflation (13%).

Des taux de crédit attractifs

La hausse du pouvoir d’achat immobilier des Français se justifie également par une baisse significative des taux d’emprunt de plus de 300 points de base et des durées moyennes de remboursement stables, qui sont passées de 225 à 217 mois. Pour autant, 2017 s’est achevée sur une note négative. Cette année-là :

  • Les prix immobiliers ont augmenté de 4,4% en moyenne dans tout l’Hexagone ;
  • La capacité d’acquisition des ménages est en recul de -3%.

Pour 2018, les experts se veulent toutefois optimistes. D’après Richard Malle, Directeur de la Recherche de BNP Paribas Real Estate, « la plupart des indicateurs permettent de tabler sur une poursuite de la bonne dynamique des marchés du logement en France ». Le groupe mise en effet sur la croissance du produit intérieur brut, la confiance des ménages et une hausse limitée des taux obligataires.