En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

L’immobilier neuf séduit un quart des acheteurs en France

Selon des chiffres publiés par le portail d’annonces Logic-Immo, 1 acquéreur sur 4 souhaite investir dans une habitation neuve. L’objectif est ici de devenir propriétaire  afin de se constituer un patrimoine le plus rapidement possible, grâce à une conjoncture jugée favorable.

Immobilier neuf

L’histoire d’amour entre les acquéreurs et l’immobilier neuf continue. Ainsi, selon les chiffres publiés par Logic-Immo, près d’un quart des futurs acheteurs (23%) souhaitent investir dans un logement neuf. Un chiffre en forte hausse de 10 points par rapport à 2016, symbole d’un dynamisme du marché.

Les futurs acquéreurs sont ici dans les deux-tiers des cas des primo-accédants (66%), la plupart du temps en couple ou célibataire (55%). 61% d’entre eux sont d’ailleurs des jeunes (moins de 35 ans) ayant pour objectif de devenir propriétaires de leur première résidence principale.

Un sentiment d’urgence lié à la conjoncture

Cependant, ces futurs acheteurs ressentent un sentiment d’urgence, issu de la conjoncture actuelle. En effet, ils redoutent la hausse des prix de l’immobilier neuf mais aussi celle des taux d’emprunt qui toucheraient directement leur pouvoir d’achat. Leur budget se situe en moyenne entre 200 000€ et 400 000€.

Pour autant, si les intentions d’achat dans le neuf sont plébiscitées, les futurs acquéreurs peinent à concrétiser leur projet. Le principal problème est le nombre insuffisant de logements neufs pour répondre à une demande en forte croissance. D’autant plus que pendant ce temps-là, les prix continuent de flamber.