En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Logement : 1 Français sur 4 a l’intention d’acheter dans les 5 ans à venir

D’après une étude réalisée par la banque en ligne Fortuneo, 1 Français sur 4 a l’intention d’acheter un bien immobilier dans les 5 ans à venir. Quelles sont les villes où les acheteurs sont les plus nombreux et les principales raisons qui motivent l’accès à la propriété ?

couple achat maison

Un récent sondage Opinionway pour Fortuneo révèle que les grandes villes affichent des disparités d’attractivité pour les futurs propriétaires. Parmi les personnes ayant l’intention d’acheter un bien immobilier dans les 5 prochaines années, 32% portent leur choix sur Toulouse, très nettement au-dessus de la moyenne de 25% de l’ensemble des métropoles françaises. « Paris, la capitale, et Lyon, le carrefour stratégique, séduisent toujours autant », note l’étude, avec respectivement 25 et 26% d’intention d’achat dans les 5 ans.

Fortuneo indique également que « les moments de vie propices à l’achat immobilier sont similaires dans l’ensemble des métropoles », avec en tête la perception d’un héritage ou d’une donation pour 49% des Français. L’installation avec son conjoint (47%), l’agrandissement de la famille (36%) et l’arrivée d’un premier enfant (25%) figurent également dans les changements de situation familiale propices à l’achat.

Pourquoi les Français achètent-ils ? Pour 36% des sondés, il s’agit de constituer un patrimoine pour leur avenir et pour 33% d’entre eux, arrêter de payer un loyer.

Les maisons privilégiées par les femmes

Les Français ont également des préférences en matière de type de logement, avec des disparités démographiques mis en lumière par cette étude. Ainsi, l’achat d’un appartement en centre-ville est plus attendu par les hommes (45% contre 38% des femmes) mais également les seniors (46% des personnes âgées de 50 ans et plus). De plus les catégories socioprofessionnelles favorisées vont plus souvent se tourner vers un appartement (43% contre 30% pour les catégories populaires).

A l’inverse, les maisons en périphérie de la ville vont être plébiscitées par davantage de les femmes (38% contre 33% pour les hommes) mais également de personnes âgées de 30 à 49 ans, souvent en âge d’élever des enfants (41% contre 31% pour les personnes âgées de 50 ans et plus). Enfin, les maisons seront le choix des classes populaires (44% contre 36% pour les catégories socioprofessionnelles favorisées).

Le sondage précise que « dans l’optique d’un achat dans les 12 mois à venir, l’ensemble des habitants des dix plus importantes métropoles françaises seraient prêts à consacrer 308 000 euros en moyenne pour une maison et 241 000 euros pour un appartement ».