En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les prix de l’immobilier grimpent dans 80% des grandes villes de France

La plupart des grandes agglomérations affiche des prix immobiliers en rapide progression sur 12 mois, avec une demande qui n’arrive plus à suivre.

bordeaux

Les prix de l’immobilier sont en hausse de 10,7% sur un an à Bordeaux.

Comme le révèle le dernier baromètre LPI-SeLoger, « les prix continuent d’augmenter rapidement dans la plupart des villes françaises de plus de 100 000 habitants ». Une progression annuelle particulièrement marquée dans des villes comme Bordeaux (+10,7%), Tours (+11,1%) et Besançon (+11,5%).

Une hausse des prix des logements « qui a tendance à impacter la solvabilité des acheteurs », indique SeLoger, qui « constate que la demande n’arrive plus à suivre » face à une augmentation « qui n’en finit pas (et même s’amplifie) ».

D’après SeLoger, les prix des appartements en France enregistrent une progression annuelle de 4,4%.

Une tendance à la baisse dans 20% des villes

Pour autant, le baromètre met en évidence une tendance baissière du prix de l’immobilier ancien dans 20% des villes françaises sur 12 mois. C’est notamment vrai pour Rouen (-3,7%), le Havre (-4,7%) et Saint-Étienne (-5%) où les prix reculent d’au minimum 3%.

Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, constate que ce « recul des prix » n’est rien moins que la conséquence de l’« affaiblissement de la demande ».

baromètre se loger juillet 2017