En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Logement : pas d’aide d’urgence de 150€ pour les bénéficiaires de l’APL

Mercredi, le président a annoncé une aide d’urgence de 150€ pour les bénéficiaires de l’APL. Mais ce coup de pouce ne sera finalement pas versé, ce qui a suscité des incompréhensions.

étudiant logement

C’est un coup dur pour tous les bénéficiaires de l’aide personnalisée au logement (APL). Mercredi lors de son allocution, le président Emmanuel Macron avait annoncé une aide d’urgence de 150€ à ces personnes, mais il n’en sera finalement rien. Les bénéficiaires de l’APL toucheront une prime de 100€ par enfant, mais pas l’aide d’urgence initialement évoquée.

Jeudi 15 octobre, l’entourage du Premier ministre a en effet rectifié les annonces faites la veille. Seuls les bénéficiaires du RSA et de l’ASS (l’Allocation de solidarité spécifique, versée aux les chômeurs en fin de droits) pourront toucher à la fois l’aide de 150€ et la prime de 100€ par enfant.

Incompréhension chez les associations

Sans surprise, ce rétropédalage du gouvernement a fait réagir, notamment chez les associations étudiantes. « On est particulièrement surpris de voir qu’un jour on nous annonce un coup de pouce et que le lendemain on nous le retire », a réagi vendredi 16 octobre Mélanie Luce, présidente de l’Unef, sur franceinfo. « Cela montre qu’il y a un oubli et un délaissement des jeunes », a-t-elle ajouté.

Le versement des aides pour les personnes éligibles ne nécessitera aucune démarche de leur part et sera automatique, a précisé le cabinet du ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran. Il devrait concerner 4,1 millions de foyers, incluant 5 millions d’enfants, pour un budget de 900 millions d’euros.