Immobilier : les ventes de logements neufs en baisse de près de 25% en 2020

Dans un communiqué de presse publié la semaine dernière, la Fédération des promoteurs immobiliers a révélé que 40 000 logements neufs en moins ont été vendus en 2020. Logiquement, la crise sanitaire est passée par là mais d’autres facteurs expliqueraient également ces chiffres.

Immobilier neuf

« Logement neuf : la crise est là ! Violente, structurelle et durable. » C’est avec ce titre alarmiste que la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) a révélé son bilan des ventes de logements neufs en 2020, dans un communiqué publié la semaine dernière. Les professionnels ont donc vendu 128 000 logements au total, soit près de 40 000 de moins qu’en 2019.

Cette tendance à la baisse a de quoi inquiéter les promoteurs immobiliers. Cette chute de près d’un quart des ventes, s’établit même à un tiers si l’on prend uniquement les habitations neuves destinées aux particuliers. « Il faut revenir cinq ans en arrière pour trouver un niveau aussi faible », précise d’ailleurs la FPI.

Logement neuf ou ancien : quel impact sur la prime d’assurance ?
Lire l'article

« Une crise de l’offre plus que de la demande » ?

Les promoteurs ajoutent également que même si les chiffres s’expliquent assez facilement à cause de la crise sanitaire actuelle, la fin d’année n’a pas apporté d’accalmie. « On ne constate aucun effet de rattrapage, et encore moins de reprise », ce qui supposerait que l’épidémie ne serait pas l’unique explication à cette tendance.

Le secteur ferait actuellement face à « une crise de l’offre plus que de la demande : les mises en vente ont diminué d’un tiers en un an ». Les pouvoirs publics sont notamment pointés du doigt avec la mise en place de « contraintes réglementaires » et de « facteurs de surcoûts ». De ce fait, les permis de construire accordés par les collectivités territoriales sont en baisse d’un quart sur les 3 dernières années.