Les 3 raisons qui expliquent la hausse des taux d’intérêt


La hausse des prix gagne tous les terrains, y compris celui des crédits immobiliers. Alors qu’en 2021, il était possible d’emprunter à environ 1 %, voire moins auprès de certaines banques, la tendance est désormais à la hausse. Pourquoi les taux d’intérêt augmentent-ils ? LeLynx.fr vous dévoile les 3 principales explications.

hausse taux d'intérêt

Selon les données de l’Observatoire crédit logement CSA, les taux d’intérêt étaient de 1,38 % au mois de mai. La hausse est d’autant plus rapide qu’au mois d’avril, les taux s’établissaient à 1,28 %. En seulement 3 mois, les taux d’intérêt ont progressé de 28 points.

Il faut cependant savoir qu’en 2021, ils étaient exceptionnellement bas : 1,06 % en moyenne. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les taux d’emprunt repartent à la hausse.

Le caractère exceptionnel de l’année 2021

En 2021, ce sont près de 1,2 million de transactions immobilières qui ont été conclues, soit près de 270 milliards d’euros de crédits immobiliers. Cette année a été un excellent cru pour les professionnels du secteur. La pandémie de Covid a chamboulé beaucoup de vies et fait revoir les perspectives de nombreux Français. Ils souhaitent plus d’espace et les établissements financiers l’ont bien compris.

Ce que les banques ont également remarqué, c’est qu’elles n’ont plus besoin d’afficher des taux compétitifs pour attirer les emprunteurs puisqu’ils se présentent d’eux-mêmes pour acheter un logement ! Certaines banques ont revu à la hausse leur taux d’intérêt dès le début de l’année 2022.

Les nouvelles réglementations

En 2022, plusieurs nouveautés pourraient impacter les bénéfices des établissements bancaires. Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a établi de nouvelles règles d’emprunt :

  • Le taux d’effort des emprunteurs est limité à 35 % (il s’agit du rapport entre les revenus annuels et les charges annuelles d’emprunt) ;
  • La durée de remboursement maximale est fixée à 25 ans (avec 2 ans de différé maximum).

Ces nouvelles réglementations, en vigueur depuis le 1er janvier 2022, réduiront probablement le nombre d’emprunteurs. Jusque-là, certains consommateurs s’endettaient sur plus de 25 ans.

La résiliation infra-annuelle pourrait aussi durement toucher le chiffre d’affaires des banques. En effet, il est désormais possible de résilier son assurance emprunteur à tout moment ! Jusque-là, les consommateurs devaient attendre la date anniversaire de leur contrat pour changer d’assurance. Depuis le 1er juin 2022, vous pouvez résilier votre contrat pour tout nouveau crédit. Pour ceux en cours, il faut encore patienter jusqu’au 1er septembre.

Un coup dur pour les établissements bancaires qui détiennent 88 % du marché de l’assurance emprunteur.

N’hésitez pas à comparer régulièrement les contrats d’assurance emprunteur ! Le principal objectif de cette loi est de faire jouer la concurrence. Le gouvernement espère faire économiser entre 3 500 € et 4 000 € aux emprunteurs.

En résumé, les banques cherchent à réduire l’impact de ces mesures sur leurs marges en augmentant leur taux d’intérêt.

L’inflation

inflation

L’augmentation des prix est palpable à tous les niveaux. Électricité, gaz, carburant, alimentation… Les factures des consommateurs ne cessent de croître ! Actuellement, les prix de consommation ont augmenté de 5,2 % sur un an (données de l’Insee pour le mois de mai 2022).

Cette inflation a, récemment, poussé la Banque centrale européenne (BCE) à revoir à la hausse ses taux directeurs pour la première fois depuis 2011.

En effet, le niveau de l’inflation a atteint 8,1 % dans la zone euro ! Or, la BCE doit maintenir une inflation de 2 % pour ses taux directeurs afin de réduire les risques d’une hausse incontrôlée des prix. Pour cela, l’institution européenne a donc décidé de relever ses taux directeurs. L’objectif est de décourager les consommateurs à emprunter, ainsi que les entreprises, et par conséquent de freiner la hausse des prix.

Qu’est-ce qu’un taux directeur ?
Il s’agit du taux d’intérêt fixé par un organisme financier relatif à une zone ou à un pays. Au sein de la zone euro, c’est la Banque centrale européenne qui détermine trois taux directeurs. Celui qui impacte davantage les consommateurs est le taux de refinancement. À partir de ce taux, les banques commerciales, auprès desquelles les particuliers contractent des prêts immobiliers, fixent leur taux d’intérêt.

Par conséquent, en augmentant ses taux directeurs, la décision de la BCE se répercutera prochainement sur les taux d’intérêt pratiqués par les établissements financiers.

Les taux restent relativement bas

Bonne nouvelle pour ceux qui souhaiteraient contracter un prêt dans l’année à venir : la hausse des taux d’intérêt ne sera pas aussi spectaculaire que l’inflation !

Selon les spécialistes, certains taux d’intérêt pourraient atteindre les 2 % d’ici la fin de l’année. Ainsi, si vous empruntez à un taux de 1,5 %, cela reste relativement accessible.

Un seul conseil de la part des professionnels du secteur : si vous avez un coup de cœur immobilier, n’attendez pas !