En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Immobilier : les Français misent sur une baisse des prix après le confinement

Selon une étude Seloger avec l’Observatoire du moral immobilier, la crise sanitaire n’entame pas la motivation des futurs acheteurs qui attendront la fin du confinement, tout en espérant une baisse des prix des habitations.

Propriétaire

« Crise du Covid-19 : l’optimisme reste de mise pour 7 Français sur 10 ». Il s’agit du message principal issu du sondage réalisé par SeLoger et l’Observatoire du moral immobilier. En effet, malgré la situation sanitaire actuelle, la moitié des acheteurs restent motivés pour concrétiser leur projet, au plus tôt, dès la fin du confinement.

Ce sentiment est dominé par le fait qu’une « majorité de Français table sur une baisse du prix de l’immobilier, inférieure à 10% », précise l’étude. Pour un tiers d’entre eux en revanche, les prix des logements auront plutôt tendance à se stabiliser. Pour rappel, avant le confinement, 46% des sondés misaient sur une augmentation des prix d’ici cet été.

Un budget identique après crise

Autre motif d’optimisme : près de 9 futurs acquéreurs sur 10 (86%) déclarent que leur budget consacré à leur projet immobilier n’a pas bougé. Pour le moment, l’impact économique de la crise semble ne pas entamer la confiance des ménages. Cependant, sur le long terme, seulement un quart des Français pensent pouvoir conserver leur capacité financière actuelle.

C’est la raison pour laquelle les futurs acquéreurs ne souhaitent pas attendre trop longtemps pour concrétiser leur projet. Seuls 13% des interrogés envisagent de reporter l’achat ou la vente de leur appartement ou de leur maison en 2021. En effet, « pour 1 Français sur 2, les taux vont augmenter plutôt progressivement » et les conditions d’octroi des prêts immobiliers se durcir dans les prochains mois.