Pourquoi le prix de l’assurance habitation augmente-t-il ?

  • Jusqu'à 40 offres d'assurance habitation comparés en 2 minutes
  • Jusqu’à 199 € d'économies* réalisées !

Vous avez constaté une hausse de votre prime d’assurance habitation ? Inflation des coûts de construction des logements, augmentation des sinistres habitation, application de nouvelles taxes chez les assureurs… Il existe différents facteurs qui expliquent l’augmentation du prix de votre assurance habitation. On vous éclaire sur le sujet.

Augmentation de l’assurance habitation : quelles raisons ?

L’augmentation des sinistres habitation

L’une des raisons qui peut justifier l’augmentation de votre assurance habitation est la hausse du taux de sinistres habitation. En effet, les assureurs habitation peuvent élever les cotisations pour compenser les indemnisations de ces sinistres.

Pour rappel, il existe différents types de sinistres habitation tels que :

Si vous avez déclaré un sinistre habitation durant l’année passée, votre assureur peut également appliquer une majoration supplémentaire à votre assurance habitation.

L’augmentation du coût de la construction des habitations

La prime d’assurance habitation peut augmenter selon l’indice FFB (Fédération Française du Bâtiment). Depuis 1941, cet indice permet d’évaluer les variations des coûts de construction d’un trimestre à l’autre. Pour ce faire, la Fédération Française du Bâtiment se base sur :

  • L’évolution du coût des matériaux de construction ;
  • L’évolution du coût de la main d’œuvre.
Les assureurs calculent ainsi le prix des assurances habitation en fonction du taux de cet indice FFB.

L’augmentation annuelle des assureurs habitation

Les compagnies d’assurance habitation ont le droit d’augmenter leurs tarifs le 1er janvier de chaque année. Toutefois, votre assureur doit vous en informer par le biais d’un avis d’échéance. Celui-ci doit vous être envoyé 15 jours minimum avant la date limite de résiliation du contrat d’assurance habitation.

L’augmentation des taxes

Chaque contrat d’assurance habitation inclut une taxe fiscale que les assureurs reversent à l’État. C’est notamment le cas de la taxe sur la garantie responsabilité civile, la garantie incendie ou la garantie protection juridique.

Par ailleurs, l’État peut décider d’augmenter ces taxes ou d’appliquer un prélèvement forfaitaire sur une nouvelle garantie habitation. Cela a ainsi un impact sur la prime d’assurance habitation.

Un changement de situation de l’assuré

Les assureurs calculent le prix d’une assurance habitation en fonction de divers facteurs. En effet, les risques et les sinistres à assurer ne sont pas les mêmes selon le profil des assurés.

Voici quelques critères qui sont pris en compte lors du calcul de la prime d’assurance habitation :

  • Votre profil et votre situation personnelle (étudiant, salarié, célibataire, marié, enfants à charge, etc.) ;
  • Le lieu géographique de votre logement ;
  • La superficie de votre logement ;
  • La valeur de vos biens à protéger (meubles, appareils électroménagers, etc.) ;
  • Le nombre de personnes à assurer ;
  • Les garanties souscrites.

Par ailleurs, si votre situation personnelle évolue, alors les cotisations de votre assurance habitation évolueront aussi.

  • Vous déménagez : si la surface de votre nouveau logement est plus grande, alors le coût de l’assurance habitation va augmenter. Par ailleurs, si votre appartement ou votre maison se trouve dans une zone géographique à risque, les assureurs habitation auront tendance à appliquer une hausse de tarif. Par exemple, les zones propices aux avalanches ou proches d’un site industriel classé dangereux sont considérées « à risque ».
  • Vous changez de statut marital : la prime d’assurance habitation est moins élevée pour une personne qui vit seule que pour un couple ou une famille avec des enfants.

Comment contester une augmentation d’assurance habitation ?

Contrat Responsable

Est-il possible de résilier une assurance habitation après une augmentation de prix ?

Oui, vous pouvez résilier votre assurance habitation en cas de hausse de tarif. Toutefois, pour rappel, cette augmentation de la prime ne doit pas être liée à :

  • Une clause d’indexation prévue dans le contrat d’assurance habitation ;
  • Une disposition légale telle qu’une hausse des taxes imposée par l’État.

Pour procéder à la résiliation de votre assurance habitation, veillez à bien respecter le délai de préavis indiqué sur votre contrat. En général, il est fixé à 30 jours.

Si une clause d’indexation ne figure pas sur votre contrat d’habitation, votre assureur doit demander votre accord avant de réévaluer le tarif. Vous pouvez ainsi refuser l’augmentation de l’assurance habitation si cette hausse ne vous convient pas.

Exemple de lettre de résiliation d’un contrat d’assurance habitation

Vous souhaitez résilier votre contrat d’assurance habitation ? Dans ce cas, adressez une demande de résiliation à votre assureur habitation par lettre recommandée avec accusé de réception.

Voici un exemple de lettre de résiliation d’un contrat d’assurance habitation :

[Nom Prénom]
[Adresse]
[Ville / Code postal]
[Téléphone]
[Email]
[Numéro de contrat]

[Nom de l’assureur]
[Adresse de l’assureur]
[Ville / Code postal]

À [Ville], le [Date]

Objet : Demande de résiliation du contrat d’assurance habitation n° [Numéro de votre contrat] suite à l’augmentation du prix

Madame, Monsieur,

Je vous informe ma volonté de résilier le contrat d’assurance habitation n° [Numéro de contrat]. Cela fait suite à l’augmentation du prix de mon assurance habitation survenue le [Date]. J’invoque donc la clause de résiliation prévue par notre contrat car je refuse cette augmentation.

Je vous remercie de m’envoyer un avenant de résiliation et de me verser, si nécessaire, les sommes versées par avance.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

[NOM Prénom] [Signature]

Grâce à la loi Hamon, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance habitation à tout moment après sa première date d’anniversaire.

Comment réduire le coût d’une assurance habitation ?

Vous souhaitez limiter le coût de votre assurance habitation ? Il existe quelques solutions. Par exemple, vous pouvez :

  • Ajuster les garanties : pour réduire votre prime, vérifiez si les garanties incluses dans votre contrat d’assurance habitation correspondent bien à vos besoins ;
  • Ajuster le montant de la franchise : la franchise d’assurance habitation correspond à la somme qui reste à votre charge à la suite de l’indemnisation d’un sinistre. Son montant est lié au prix de votre assurance habitation. Ainsi, si vous participez davantage à la prise en charge d’un sinistre, vos cotisations diminueront ;
  • Comparer les différentes offres : vous êtes à la recherche d’une assurance habitation pas chère ? Vous pouvez effectuer des devis d’assurance habitation pour trouver le contrat qui convient le mieux à vos besoins.
Cet article vous a-t-il été utile ?