En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Le nombre de ventes immobilières atteint des records en 2017

Si le marché de la location se fait de plus en plus concurrentiel et que les biens se louent chers dans les grandes villes, la vente, elle, a enregistré des chiffres record.

Immobilier neuf

Chaque année, les vendeurs du domaine de l’immobilier cherchent à atteindre le fatidique chiffre des 900 000 ventes. Cet objectif vient d’être atteint alors que le premier semestre 2017 prend fin. Des chiffres impressionnants que la FNAIM (Fédération Nationale de l’Immobilier) qualifie de « sans précédent » dans leur étude du marché. Ces chiffres traduisent de la hausse de 13% des ventes cette année et de la bonne croissance du marché de l’immobilier actuellement.

Pourtant, les prix, eux, sont en hausse. Les appartements ont coûté environ 4,4% plus cher et les maisons, 3,4%. Ces chiffres nationaux ne témoignent pas de la singularité de chaque ville, par exemple Limoges et Dijon ont enregistré une baisse de prix comprise entre 1% et 3%. Le record de hausse du prix de l’immobilier est détenu par Bordeaux où les biens ont coûté 7,1% de plus cette année.

Le marché du neuf lui aussi enregistre une belle progression, le nombre de mises en chantier a augmenté de 14,6% et les ventes de maisons individuelles isolées ont progressé de 18%.

Des indicateurs au vert pour la location

L’OSLO (Observatoire des Statistiques des Locations), mis en place en début d’année, rapporte également de beaux chiffres et des précisions sur le marché de la location. On apprend, par exemple, que Dijon est la ville la plus rentable en ce qui concerne les locations avec 6,3% de rendement quand Paris est la moins rentable avec 3,4%.