En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Habitation : 48% des Français aimeraient « vivre ailleurs »

Les Français sont-ils satisfaits de leur lieu d’habitation ? Pour près de la moitié d’entre eux, c’est loin d’être une réalité. Une aspiration à « vivre ailleurs » qui touche plus particulièrement les habitants des grandes villes.

D’après une enquête* menée par l’« Observatoire des usages émergents de la ville » pour le blog de réflexion « Demain la ville », piloté par Bouygues Immobilier, près d’1 Français sur 2 aimerait « vivre ailleurs » s’il en avait la possibilité. Cette aspiration est particulièrement marquée chez les habitants des grands pôles urbains :

  • 56% dans Paris intramuros ;
  • 59% dans les villes centres des 16 métropoles;
  • 55% dans les autres communes appartenant à un grand pôle urbain;
  • 38% dans les communes à la couronne d’un ou plusieurs grands pôles;
  • 46% dans les communes appartenant à un petit ou moyen pôle;
  • 33% dans les communes appartenant à la couronne d’un petit ou moyen pôle ;
  • 25% dans les communes isolées hors influence des pôles.

*réalisée par l’Observatoire Société et Consommation (Obsoco) et le cabinet d’études et de prospection Chronos.

Un rejet de la grande ville

S’ils avaient la possibilité de déménager, 50% des Français souhaiteraient s’installer dans une ville de taille petite ou moyenne, à proximité des pôles urbains. A contrario, les grandes villes et métropoles n’intéresseraient que 21% des Français.

Assurance habitation : des écarts entre les grandes villes

Comme le révèle l’édition 2017 du baromètre LeLynx.fr des primes d’assurance habitation, les écarts sont importants entre les grandes villes : Paris (192€/an), Marseille (189€/an) et Nice (196€/an) figurent parmi les agglomérations les plus chères tandis que Nantes (127€/an) ou Strasbourg (132€/an) sont bien mieux loties. Les grandes villes se situent ainsi de part et d’autre de la prime moyenne nationale de 184€/an.