En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Taxe foncière : la hausse touche de très nombreux propriétaires

Le fisc a informé des dizaines de milliers de propriétaires que leur taxe foncière augmentait à la rentrée. Un moyen de combler la disparition de la taxe d’habitation.

Taxe foncière

C’est un petit courrier glissé dans la boîte aux lettres, l’air de rien. A l’intérieur, une mauvaise surprise pour la rentrée : une augmentation de la taxe foncière en 2019. Cette hausse touche des dizaines de milliers de propriétaires français, qui devront s’en acquitter avant la mi-octobre.

Le fisc a en effet revu la valeur locative de nombreux logements, une donnée qui permet de calculer différents impôts locaux tels que la taxe foncière. La plupart des valeurs locatives qui avaient cours jusqu’à cette année avaient été établies dans les années 1970. Elles ne correspondaient donc pas forcément à la véritable valeur.

Compenser la suppression de la taxe d’habitation

Ce n’est pas la première fois que l’administration fiscale revoit le montant des valeurs locatives. Entre 2016 et 2018, Bercy avait déjà procédé à ces calculs pour plus de 400 000 logements, selon Le Parisien. Mais pour les membres de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), c’est en 2019 que le plus de locaux ont été réévalués.

Pourquoi une telle hausse cet été ? Pour l’UNPI, il s’agit surtout d’un moyen de compenser la suppression de la taxe d’habitation. La disparition annoncée de cette taxe devrait assécher les sources de revenus des collectivités locales, d’où l’intérêt pour le fisc de procéder aux réévaluations.