Propriétaires : la taxe « abris de jardin » en hausse de 15% depuis 2011

La taxe d’aménagement, appelée communément la taxe « abris de jardin », est une nouvelle fois majorée en 2020. Depuis sa création en 2011, son montant a augmenté de 15% pour les propriétaires menant des travaux au sein de leur habitation.

Cabanes de jardin, garages, vérandas… Plusieurs travaux sont concernés par la taxe d’aménagement, appelée communément taxe « abris de jardin ». Selon un arrêté publié au Journal officiel, sa valeur est revue à la hausse en 2020 : +0,8% en province passant de 753€ à 759€ et +0,7% en Île-de-France, de 854€ en 2019 à 860€ cette année.

Même si cette évolution est plutôt limitée en 2020, la tendance n’est pas tout à fait la même depuis sa création. Ainsi, depuis 2011, cette taxe a augmenté de 15% en province (660€ à l’époque) et de 14,97% en Île-de-France (748€ à l’époque). Pour rappel, ces montants ne sont d’ailleurs que des valeurs forfaitaires.

Un calcul complexe

En effet, le calcul du montant à payer par les propriétaires est basé sur une valeur taxable au m², multipliée par la surface des travaux, où un taux est ensuite appliqué en fonction du lieu de résidence. Cette imposition n’est demandée qu’une seule fois par l’administration fiscale, payable en 2 fois si le montant dépasse 1 500€.

Cette taxe s’applique notamment « à toutes les opérations d’aménagement, de construction, de reconstruction et d’agrandissement de bâtiments ou d’installations, nécessitant une autorisation d’urbanisme » d’une superficie supérieure à 5m² et d’une hauteur supérieure à 1m80, précise Service-Public. Les piscines (200€/m²) et panneaux solaires (10€/m²) ont des forfaits spécifiques.

Astuce Malynx !

Si vous souhaitez calculer votre taxe d’aménagement, un simulateur en ligne est disponible sur le site du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales !