« Gérer mes biens immobiliers » : le nouveau service en ligne pour mieux évaluer la taxe foncière

Il y a du nouveau sur le site impôts.gouv.fr ! La Direction générale des finances publiques (DGFIP) a lancé un nouvel outil. En apparence, il ne s’agit pas d’une grande révolution pour les Français concernés, à savoir les propriétaires. Mais pour la DGFIP, les objectifs sont de mieux calculer les taxes d’urbanismes, liées aux habitations privées, et notamment de revoir de fond en comble la taxe foncière.

gérer mes biens immobiliers

La révision de la taxe foncière

Baptisé « Gérer mes biens immobiliers », ce service n’est pas encore pleinement exploitable. Pour le moment, les Français peuvent simplement y accéder et renseigner toutes les informations concernant leurs biens, comme la nature du bien (appartement, cave, etc.), l’adresse, le nombre de pièces, etc.

A partir de l’automne 2021, les propriétaires pourront y accomplir les démarches pour la déclaration des impôts locatifs, représentant une large part du budget immobilier de millions de Français. 

Cet outil a été mis en œuvre par le service public afin de démarrer la révision des bases locatives qui permettra d’évaluer le nouveau montant de la taxe foncière en 2026. En effet, cet impôt local est estimé sur des valeurs datant de 1970. La correction de cet impôt doit apporter un calcul plus juste et plus proche de la réalité du marché immobilier. Depuis plus de 50 ans, ce marché a radicalement changé provoquant ainsi des inégalités entre chaque propriétaire.

Certains bailleurs et possesseurs de bien dans des villes, où les prix de loyers sont exorbitants, paient la même taxe foncière, voire parfois moins cher, que des propriétaires de pavillons en banlieue. Ainsi, il existe de vraies disparités sociales que la DGFIP souhaite réduire.

Néanmoins, pour éviter toute augmentation trop brutale, des concertations auront lieu entre les représentants du public et du privé. Pierre Hautus, directeur général de l’Union nationale des propriétaires immobiliers, craint une hausse de « 20 à 30% de la taxe foncière au niveau de sa base ». Cet impôt a connu une augmentation inédite de plus de 30% en 10 ans

Une augmentation de la taxe foncière pour l’année 2021
Lire l'article

L’identification de l’usage des biens

Début 2023, marquant la suppression définitive de la taxe d’habitation, il sera demandé aux propriétaires de préciser l’usage de leur bien (résidence principale, résidence secondaire, bien locatif etc). De ce fait, chaque changement, comme une vente ou un déménagement, fera l’objet d’une mise à jour via ce service en ligne.

La récolte de certaines données deviendra plus facile pour le service des impôts. Les contribuables voulant tricher pourront difficilement le faire. La DGFIP pourra rapidement comparer les déclarations faites via l’outil et celles effectuées sur les déclarations de revenus. Ce service apportera également une meilleure visibilité sur les logements vacants.