Taxe foncière : vous avez 1 chance sur 3 de voir cet impôt augmenter en 2021

Selon une enquête de l’Association des maires de France (AMF), rendue publique lundi, un tiers des communes souhaite augmenter, en moyenne de 2% ou 3%, la taxe foncière en 2021. Plusieurs explications sont avancées, notamment la crise sanitaire.

Taxe foncière

C’est une mauvaise nouvelle pour les propriétaires d’habitations. En effet, une enquête de l’Association des maires de France (AMF) rendue publique lundi, a révélé qu’une commune sur 3 envisage d’augmenter la taxe foncière cette année, à hauteur de 2% ou 3% en moyenne. Entre 2009 et 2019, cette taxe a déjà augmenté de près de 30% selon l’UNPI.

La hausse de cet impôt immobilier viendrait pallier les pertes de recettes dues à la crise sanitaire. Philippe Laurent, maire de la ville de Sceaux (Hauts-de-Seine), précise que les manques à gagner pour les communes lors du premier confinement, « n’ont pas été complètement compensés par l’Etat ».

Une demande de soutien de l’Etat

De la même manière, la suppression progressive de la taxe d’habitation « n’est pas non plus compensée entièrement », ajoute l’élu. Pourtant, l’enquête atteste que les communes interrogées ont fait part de « leur volonté de poursuivre leur soutien à la reprise et de maintenir leurs prévisions d’investissement ».

Face aux difficultés financières rencontrées par ces collectivités, l’AMF demande donc le soutien de l’Etat pour éviter une hausse continue de cette taxe pour les propriétaires. Le co-président de la commission finances et fiscalités locales, Antoine Homé, maire de Wittenheim (Haut-Rhin), souligne que les communes « étaient des agents économies locaux qui contribuent à la création de valeur et de richesse ».