En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Taxe d’habitation : Emmanuel Macron veut exonérer 80% des contribuables

Emmanuel Macron a dévoilé vendredi 24 février les mesures de son programme économique. L’une d’entre elle consiste à exonérer de taxe habitation 80% des ménages modestes et de classe moyenne qui y sont assujettis. 

Habitation

Le candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, s’engage à exonérer 80% des contribuables de taxe d’habitation. Accordée aujourd’hui au ménage les plus pauvres, elle bénéficierait également aux classes moyennes.

Pour financer cette mesure évaluée à 10 milliards d’euros, le candidat d’En Marche prévoit une compensation intégrale de l’Etat pour les collectivités territoriales. L’ancien ministre de l’économie a déclaré que cette mesure est « la plus essentielle et la plus juste pour le pouvoir d’achat ».

Taxe habitation : de fortes disparités entre les villes

Selon sa définition officielle, le taux de taxe d’habitation se rapporte à la valeur locative d’un bien, qui représente le loyer annuel théorique que pourrait produire ce bien, s’il était loué dans des conditions normales.

En 2016, la taxe d’habitation a augmenté en moyenne de 1 % dans les villes de plus de 100 000 habitants, selon l’Observatoire annuel du Forum pour la gestion des villes. Le montant de la taxe d’habitation varie de 481 € à 1 440 € entre Paris et Argenteuil, pour une moyenne à 1 097 € dans les 41 villes de plus de 100 000 habitants.