En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Impôts : la taxe foncière en hausse de 30% sur les 10 dernières années

Selon une étude menée par l’Union nationale des propriétaires immobiliers, la taxe foncière a bondi de 31,4% en moyenne en France entre 2009 et 2019. Pour autant, des disparités existent entre les différentes communes.

Haut de France Amiens

Traditionnellement, l’automne est une période où le porte-monnaie des Français en prend un coup, notamment à cause des impôts. Parmi eux, la taxe foncière, payée par tous les propriétaires de biens immobiliers, sera cette année prélevée le 26 octobre prochain. L’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) s’est donc intéressée à l’évolution de cette taxe locale sur les 10 dernières années.

Dans son étude révélée par Le Parisien, on observe ainsi une hausse spectaculaire de la taxe foncière, de 31,4% entre 2009 et 2019. La facture est donc de plus en plus salée pour les 17,5 millions de ménages français propriétaires de leur habitation principale. Pourtant, sur les 5 dernières années, cette augmentation n’est « seulement » que de 12,1%.

Fiscalité immobilière : quelles taxes et impôts à payer ?
Lire l'article

L’effet suppression de la taxe d’habitation ?

Ces chiffres reflètent l’essor de petites taxes mises en place par les communes, ayant pour objectif de compenser la suppression progressive de la taxe d’habitation. Cependant, le président de l’UNPI Christophe Demerson note qu’il y a « une accalmie en 2020 à cause des élections municipales », mais reste sceptique pour les prochaines années.

Certaines villes ont d’ailleurs observé des hausses beaucoup plus importantes de leur taxe foncière sur les 10 dernières années comme par exemple Saint-Denis (+43,13%), Nantes (+38,48%), Lille (+37,26%) ou encore Dijon (+33,94%). Pour d’autres, cette augmentation est beaucoup moins significative, notamment à Caen (+12,03%), Grenoble (14,31%) ou Montpellier (+16,36%).