En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité, en accord avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Quel chauffage choisir pour sa maison ?

Julien Prioux - mis à jour le

Dans le budget mensuel d’une habitation, le chauffage a un coût important. Pour autant, tous les systèmes de chauffage ne sont pas équivalents en termes de performances et de dépenses. Quel est le meilleur chauffage à installer pour un logement ?

Les systèmes de chauffage central

Le terme « chauffage central » désigne couramment un système qui chauffe l’ensemble du logement. De manière plus précise, la notion de chauffage central correspond en réalité au chauffage par combustion, avec l’aide d’une chaudière. Il existe deux autres solutions de chauffage : l’électrique et les énergies renouvelables.

Chauffage à combustion

Une chaudière est l’élément clé d’un système de chauffage à combustion. Elle peut fonctionner avec plusieurs types de combustibles :

  • La chaudière au gaz : naturel, raccordée au réseau gazier si elle fonctionne ou propane, avec cuve de stockage ;
  • La chaudière au fioul/fuel : cher à l’installation et un coût de combustible lié aux cours du pétrole ;
  • La chaudière au bois : écologique et économe mais contraignant en termes de stockage et d’approvisionnement.

Chauffage écologique

Les propriétaires ou locataires souhaitant chauffer leur logement de manière écologique tout en réalisant des économies peuvent s’orienter vers des énergies entièrement renouvelables et gratuites :

  • Les pompes à chaleur : ce type de chauffage utilise la chaleur de l’extérieur pour la restituer dans le logement. Les pompes à chaleur utilisent l’énergie contenue dans le sol, l’air ou l’eau
  • Le chauffage solaire : utilisant des capteurs ou des panneaux solaires placés sur (ou à proximité) du logement, un système hydraulique diffuse la chaleur dans l’habitation.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet au propriétaire du logement de déduire de ses impôts 30% des dépenses d’équipements et/ou de main d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique.

Chauffage électrique

Les installations de chauffage électrique fonctionnent tout simplement en se branchant sur le secteur et ne nécessitent pas l’utilisation d’un combustible supplémentaire. Ce type de chauffage présente cependant le risque d’un coût élevé en électricité en cas de mauvaise isolation.

Chauffage électrique

Les chauffages d’appoint

Un chauffage d’appoint peut s’avérer une solution en complément d’une installation de chauffage central ou une alternative moins onéreuse à la mi-saison. Ce type de chauffage est cependant limité à un nombre réduit de pièces (idéal pour les logements de petite taille tels que les chambres d’étudiants) et remplace difficilement un chauffage pour l’ensemble de la maison.

Les radiateurs électriques

Facile d’utilisation et disposant d’une montée en chaleur rapide, les radiateurs électriques ont l’inconvénient de coûter cher en termes de consommation électrique. Idéals pour les petites pièces, ces appareils de produisent aucune émission de CO2 et ne présentent aucun danger pour la santé.

Les poêles

Pouvant fonctionner au bois, au gaz liquide, au pétrole ou au fuel, les poêles sont plus performants que les radiateurs, produisant de la chaleur sur la durée. Malgré un coût à l’achat et des frais de consommation raisonnables, ce type de chauffage est plus encombrant et produit des émissions de CO2 (à l’exception des poêles au bois).

Cet article vous a-t-il été utile ?